C'est l'été!

C'est l'été!! Et si on en profitait pour s'évader, se régaler, souffler et se baigner??

Dans l’étang où près de Lannemezan, en pleine mer ou sous un arbre, devant une glace aux coquelicots ou en montagne : tous les moyens sont bons pour buller!

Vous me suivez?? J’ai sélectionné quelques happy few rien que pour vous!

 

[ ”happy few”?? C'est une expression anglo-saxonne pour dire ”quelques privilégiés”, ”quelques heureux”! ]

  • Voilà l'été ! C'est le moment de se protéger du soleil pour jouer dans les vagues ou lézarder sur la plage.
    C'est aussi la saison où l'on se repose dans des draps frais avant de repartir butiner parmi les fleurs comme une petite abeille !
    Dans ce joli tout-carton à toucher, les animaux, petits et grands, se préparent, comme l'enfant, à entrer dans l'été.
    Des pages à caresser, des flaps à soulever, des formes à suivre du bout du doigt et des illustrations en linogravure pour le plus grand plaisir des tout-petits.

  • Nous retrouvons les personnages de la série, évoluant parmi les rues, les magasins et le parc dans une ambiance estivale. Les enfants ne manqueront pas de remarquer toutes les transformations dues au changement de saison et au passage du temps.
    Mille détails à observer et, si l'on a les quatre livres, à comparer.

    Rotraut Susanne BERNER est née à Stuttgart en 1948. Elle a fait des études de graphiste à l'Ecole supérieure des Arts et Métiers de Munich. De 1975 à 1977, elle a travaillé dans la publicité et comme graphiste. Aujourd'hui, elle exerce son métier d'illustratrice à Heidelberg. Elle a reçu le Deutscher Jugendliteraturpreis de l'illustration (prix de l'illustration jeunesse allemand).

  • De la plage au port, à la traversée en bateau vers l'Île des mille oiseaux, nous retrouvons Prune et Robin, rencontrés dans Au jardin , et qui partent à la découverte du littoral et de la mer. Fourmillant de détails et d'informations, ce livre raconte la beauté et la diversité de la faune et de la flore, mais également les dangers qui menacent aujourd'hui l'équilibre marin dû au réchauffement climatique et à la pollution plastique, entre autre. On découvre les animaux, les plantes ainsi que les termes de marine - l'Échelle de Beaufort, la pavillonnerie, etc. - les règles de la pêche à pied ou le fonctionnement d'un phare. Le dernier chapitre est consacré au rôle de la recherche scientifique pour tenter d'enrayer la destruction de ces espaces marins et préserver la vie de ces habitants et la nôtre. Un magnifique livre documentaire, à la fois ludique et très pédagogique.

  • L'intensité des émotions de l'enfance et la poésie d'une écriture tout en retenue.

    Les vacances avaient la forme d'un escargot avec la maison au centre, et je faisais des cercles de plus en plus grands pour tenter d'arriver au bord. Et puis un jour, un été, j'y suis arrivé. C'était là et je ne l'avais jamais su.

  • Entre album, beau-livre et documentaire, ce livre original et inclassable nous plonge dans l'été à travers trois grands axes - l'été nature, l'été des animaux, l'été au quotidien. S'y côtoient :- de l'information scientifique, avec les BD de l'expert Loupiote : pourquoi il fait chaud en été, pourquoi il y a des orages, pourquoi les étoiles brillent dans le ciel, pourquoi il faut protéger les abeilles...- des zooms sur la vie agricole (moissons, fenaisons, fabrication du fromage...) et sur la vie des animaux (reptiles, coquillages, crustacés...).- des planches naturalistes pour découvrir les insectes, les fleurs, les fruits et légumes d'été.- des fresques estivales en bord de mer ou en montagne pour observer la nature, les animaux, les activités de saison...- et aussi : des poésies et chansons, des activités manuelles, des recettes, la fête de l'école, le centre aéré, les vacances, les embouteillages avec quelquesidées de jeux pour patienter dans la voiture, les fêtes de l'été...et même : du land-art !Pour chaque double-page, les auteures-illustratrices varient les techniques, usant joyeusement de crayons, peinture, photos, bande dessinée, gravure sur lino, dessin numérique...

  • Slip veut se baigner. Mais avant d'aller dans l'eau, il fouille dans sa poche. Il lui manque un truc. Mais quoi ? se demande Polo, le lézard. Oui, quoi ? se demande Cravate, l'opposum. Une serviette de bain ? Une glacière ? Une échelle ? Un cactus ? Les amis défilent, l'heure tourne. Et toujours impossible pour Slip de remettre la main sur son...

  • Sur la pelouse grillée de l'été, une couverture jaune et rouge est étendue. Une petite fille s'allonge pour une sieste à l'ombre du pommier. L'enfant rêve.
    Cabane, refuge, igloo, doudou, étendard de sa peur ou de son courage, au fil des pages, la couverture prend forme, change et se transforme.
    Le texte de Françoise Legendre, simple et poétique, sert d'écrin aux superbes illustrations de Julia Spiers. La douceur de ses compositions, les couleurs chaudes de sa peinture, déployant un imaginaire riche, accompagneront à merveille le petit vers le sommeil.

  • Papa, Maman et moi, on est allés prendre Bob et Dom, les parents de Papa, en voiture. On ne leur a pas dit où on allait, Papa voulait leur faire la surprise. Après des millions de kilomètres, on est arrivés sur une plage toute longue. Mais Bob et Dom n'ont pas reconnu la plage de leurs vacances. On a poursuivi la route des souvenirs. Sur le retour, la voiture était pleine de trésors.

  • Engoncé derrière la vitrine d'un magasin de souvenirs, Flamingo la bouée s'ennuie. Personne ne le remarque parmi les autres bouées plus colorées. Ah, si seulement il pouvait s'envoler, et découvrir le monde... Un récit tendre et haut en couleurs sur l'amitié et la découverte de soi.

  • C'est trop bien les grandes vacances ! Quand Vindru et Marie-Pierre passent l'été au bord de la mer, ils trouvent toujours quelque chose à faire. Un jour, ils ramassent des bricoles dans le jardin, un autre, ils construisent une cabane avec plein de petits trous de lumière. Ils lèchent un poteau qui a un goût de menthe, inventent quantité de mots et nagent un 4 fois 100 mètres sur le carrelage de la cuisine. Avec Vindru et Marie-Pierre, la vie est extraordinaire... le matin, le soir et le midi. Et le lendemain aussi !

  • Oie se fait une joie d'aller se baigner avec ses amies. La journée promet d'être magnifique ! Mais une fois au bord de l'eau, ses amies préfèrent se reposer sur l'herbe plutôt que profiter de la baignade... Oie, déçue, songe à rentrer. Mais elle aperçoit soudain une Chose affreuse, terrifiante, monstrueuse... sûrement une terrible bête sous-marine !
    Les trois amies vont se réunir pour braver leur peur... et une fois le mystère résolu, il est enfin temps de profiter ensemble et sans nuage des joies d'une belle baignade partagée, des rires et des plongeons.

  • Auprès de mon arbre, je vivrai heureux...

    En ce dimanche après-midi, Lisia et sa famille partent prendre un bain. Pas un bain dans une baignoire, non: un bain de forêt ! En pénétrant dans les sous-bois, le paysage change radicalement : rien que des arbres, beaucoup d'arbres, et de toutes les tailles ! Ça sent la terre et la résine de pin. Tous les sens de Lisia sont en éveil. Se frotter aux troncs, les serrer contre soi, marcher pieds nus dans la mousse pour se reconnecter à la nature, observer les arbres et imaginer leur longue vie... Au fil des pages, nous plongeons avec Lisia dans une extraordinaire découverte sensorielle. Les illustrations à l'aquarelle de Juliette Lagrange offrent un véritable écrin de verdure au texte d'Isabelle Collioud. Il ne reste plus qu'à soulever les branches pour rejoindre Lisia et sa famille.
    C'est au Japon qu'a été inventé le bain de forêt pour faire une pause, se ressourcer, se déconnecter grâce à la nature. La sylvothérapie est une pratique ancestrale très appréciée, aux vertus thérapeutiques avérées. Elle apaise l'humeur, réduit le stress, renforce le système immunitaire et développe la créativité. Comme la lecture, en somme !

  • Une semaine de colonie de vacances, racontée à travers les regards croisés de cinq enfants aux âges et aux tempéraments différents : Louise, Marco, Jeanne, Nina et Ali. Des préparatifs à l'anxiété du voyage en bus, des premières rencontres aux joies de la vie collective, Fanny Dreyer évoque le cheminement vers l'autonomie et l'épanouissement, ainsi que la capacité enfantine à se recréer un équilibre en dehors des repères familiaux. En réinscrivant chaque individualité au sein du groupe, l'autrice-illustratrice pose un regard à la fois attentif et enchanté sur ces petites sociétés qui s'inventent le temps des vacances. C'est également la relation des enfants à la nature, au coeur des événements de la colonie, que Fanny Dreyer célèbre en autant de tableaux qui exhalent une douceur et une grâce magnétiques.

  • Une jeune méduse se raconte. Elle croise un jour la route d'une petite fille, qu'elle pique malencontreusement. Le père sort la méduse de l'eau et la laisse échouée sur le sable. À l'agonie, la jeune méduse sera sauvée in extremis par la petite fille, qui la rejettera à la mer. Devenue une méduse adulte, elle retrouvera l'enfant devenue jeune fille et la reconnaîtra grâce à la cicatrice laissée sur son poignet par la piqûre. Elle entamera alors pour elle une sublime et silencieuse danse sous- marine.
    La méduse, aussi fascinante qu'effrayante, prend vie dans ce conte écologique et poétique. Alexandra Huard illustre à merveille le paradoxe de cet animal, repoussant lorsqu'il est hors de son élément, et gracieux et lumineux dans l'eau.

  • On sait peu de choses sur M, on ne connaît que l'initiale de son prénom, on sait qu'il n'est plus un enfant, qu'il a les yeux bleus et qu'il est parfois triste. On sait qu'il est sur la plage et qu'il aimerait être comme la mer, que parfois il crie, qu'il réfléchit beaucoup et se pose beaucoup de questions. Il se demande : "Y a-t-il quelqu'un de l'autre côté ? Y a-t-il quelqu'un là-bas, là où s'enfuient les vagues ? Quelqu'un comme moi ? " Il se demande : "Et comment peut-on être si triste avec un soleil pareil ? Et si joyeux à la fois ? " Et ce quelqu'un "est-ce qu'il est seul aussi ? Est-ce qu'il a un vélo ? Un chat ? Un chien ? " Joanna Concejo a écrit et illustré une histoire délicate et profonde, une histoire qui s'adresse à notre coeur, mais qui pénètre au plus profond de nous et raconte la colère, la douleur et le bonheur de l'âme humaine.
    Une quête de soi.

    Un livre :
    - Pour nous écouter nous-mêmes ;
    - Pour respecter les émotions des autres ;
    - Pour écrire une histoire grâce à une double page remplie de châteaux de sable.

  • Les vacances de la petite chienne Gurty et de son "humain" Gaspard. Elle raconte avec humour chacune de ses journées passées en Provence.

  • Dans le train qui conduit Gurty et Gaspard en Provence, ce dernier retrouve par hasard son ancienne fiancée, Myrtille, l'ennemie jurée de Gurty ! Lorsque Myrtille trouve le moyen de s'incruster dans leur maison de campagne, les vacances de Gurty promettent d'être agitées... La guerre entre Myrtille et Gurty est déclarée. Sous son apparente gentillesse, Myrtille dissimule un caractère jaloux et sournois, dont Gurty est la seule témoin.
    L'imagination de la fiancée diabolique est sans limite pour semer la zizanie entre Gurty, son humain et tous ses amis. La confrontation s'achèvera dans un feu d'artifice final, au propre comme au figuré, où le vrai visage de Myrtille sera révélé aux yeux de tous.

  • Jessie n'est pas le genre de fille à s'embarrasser de formules de politesse. Elle est irrévérencieuse, insupportable, bref une vraie peste ! Il faut bien admettre qu'elle voit souvent clair dans le jeu des autres, mais les vérités toutes crues balancées en pleine figure, les gens n'aiment pas ça. Pourtant, cet été-là, à Valras-Plage, Jessie arrive à se constituer une petite bande d'amis, tous attirés par son culot, sa franchise et son espièglerie. C'est le clan des cabossés, constitué des enfants de la plage avec qui personne ne veut traîner : Manuel qui bégaie, Arthur qui est franchement moche et Nathalie handicapée par sa timidité. Leur quartier général est une ancienne boutique de souvenirs, point de départ de leurs folles virées à bord d'un quadricyle à pédales, la fameuse «rosalie» des plages. Leur amitié de plus en plus forte permet à Jessie de dévoiler le douloureux secret qu'elle cache derrière ses provocations. Le premier tome d'une série pleine d'humour et qui aborde l'acceptation des différences, l'amitié solidaire et toutes les bêtises acidulées de l'enfance.

  • Confiance et sa grand-mère doivent passer l'été ensemble, en Italie. Voilà qui ne les enchante guère... Pourtant, entre ces deux-là, il se pourrait bien que la magie opère ! L'humour malicieux de Susie Morgenstern dans un roman survitaminé, tout en dialogues.

    Ajouter au panier
    En stock
empty