Tourisme & Voyages

  • Amina TAHA HUSSEIN-OKADA, spécialiste de l'Inde moghole, a sélectionné un ensemble de miniatures des plus grands artistes de l'époque ; elles viennent, en regard du texte, illustrer avec justesse les descriptions enthousiastes de François Bernier. Ces peintures d'un style délicat et raffiné offrent une rétrospective de la vie de cour, de ses rituels et de ses plaisirs variés ; le lecteur découvre, grâce au talent minutieux des peintres des ateliers royaux, l'excellence artistique moghole.

    Les séjours des empereurs moghols dans l'écrin verdoyant de la « vallée heureuse » furent prétexte à de rares oeuvres. Portraits de cour ou scènes villageoises s'inscrivent ainsi dans l'étrange beauté poétique des paysages lacustres et montagneux du Cachemire, que François Bernier révélait alors pour la première fois aux Européens. Ces oeuvres, rarement reproduites, proviennent de différents musées dans le monde.

    Dans la tradition des collections du XVIIIe siècle, l'ouvrage organise, en marge du récit premier, une «conférence« des auteurs-voyageurs de l'époque par un ensemble de citations. Ainsi, Jean-Baptiste Tavernier, Jean Chardin, Niccolò Manucci,... viennent ici, en contrepoint du récit, apporter leurs observations de la vie indienne.

empty