Lucien Pouedras

  • Depuis 50 ans, Lucien Pouëdras a peint 377 toiles.
    Ce n'était pas pour lui un passe-temps, un aimable violon d'Ingres.
    Si le plaisir n'était pas exclu de son travail, il s'agissait d'une sorte d'obligation qu'il avait endossé : il lui fallait témoigner de la vie des hommes et des paysages d'avant le grand bouleversement agricole de la seconde moitié du XXe siècle.
    On pense aux guérisseurs qui, ayant reçu un don, n'ont d'autre choix, quoi qu'il leur en coûte, que de guérir ceux qui viennent le trouver.
    Et de fait, ceux qui ont la chance de connaître l'oeuvre de Lucien Pouëdras savent qu'elle est un puissant remède face à la laideur du monde.
    Il était temps de mettre toute son oeuvre peinte et les merveilleux textes qui l'accompagnent à la disposition de tous.

  • Chacune des oeuvres de Lucien Pouëdras nous dit comment les hommes façonnaient en douceur les champs, les talus, les bois et les ruisseaux. Mais les hommes n'étaient pas seuls et leurs chevaux occupaient une place centrale, comme on le voit dans le tableau L'Horloge des champs qui met en valeur l'imbrication profonde de leur vie quotidienne. C'est cette imbrication que ce livre propose de faire découvrir.

    Lucien Pouëdras porte la mémoire d'un siècle d'histoire agricole : « Je suis né en 1937, mon père en 1909 et mon grand-père en 1875. » Pour lui, il est essentiel de donner des repères à tous ceux qui sont nés trop tard pour avoir connu les derniers feux de cette véritable civilisation. À l'heure de repenser le lien de notre société à la terre et à la nature, ne faut-il pas prendre la mesure de ce qui a été un peu vite passé par pertes et profits ? La traction animale a de beaux jours devant elle et le pacte plurimillénaire du paysan et du cheval ne demande qu'à être renoué.

empty