Biscoto

  • Quelle animation dans la forêt, c'est la fête de l' automne ? ! Certes, on a oublié sous quel arbre est enterrée la crème de marron et Caouette est partie en vacances... mais il en faut plus pour démotiver la joyeuse bande. Olive, Minuit, Mouche et Bescherelle dansent toute la nuit ! Au réveil, une étrange machine au savoir infini est apparue. Alors que ses amies s'en méfient, Bescherelle, lui, est obsédé par "Plectrude" et sa science.
    Il s'enferme peu à peu dans une relation fusionnelle mais à sens unique avec Plectrude, et se détourne de son groupe d'amis. -------------- Après un premier tome de Pipistrelli doublement nominé au Festival d'Angoulême et au Salon de Montreuil, Charlotte Pollet, nous offre une nouvelle aventure de son attachante héroïne, Olive Pipistrelli, prépubliée mensuellement dans le journal Biscoto. De son dessin vif, très coloré et dynamique, Charlotte Pollet déroule une narration rythmée et toujours pleine d'humour, aux questionnements pourtant souvent graves et actuels, comme le rapport de notre société à la technologie et l'isolement.
    Métaphore de la source inépuisable qu'est Internet, Plectrude nous interroge ? : y a-t-il une meilleure utilisation de la connaissance que d'apprendre la recette des crêpes à la crème de marrons et de reconnaître les champignons vénéneux ??

  • Les têtes minuscules Nouv.

    Les têtes minuscules

    Benoît Preteseille

    • Biscoto
    • 17 Septembre 2021

    Une tête réduite mystérieuse ! Et qui parle ! La jeune Chayeness n'a qu'une idée ? : aider la personne prisonnière de ce sortilège à redevenir normale. Elle réussit à convaincre son gentil papa de l'accompagner là où la transformation a eu lieu, sans lui parler de la sombre enquête qu'elle doit mener. Elle fera la rencontre de deux sorcières à la fois soeurs et rivales, mais aussi de l'étrange Docteur Taurinos, responsable d'étranges stages d'éveil chamanique.
    Très louches ! Et encore plus inquiétant, y a-t-il une seule tête minuscule ou plusieurs ? ! ?
    Après Le Petit Poucet et l'usine à saucisses et Le monde de Jeanne, Benoît Preteseille revient chez Biscoto avec un projet en solitaire, Les Têtes minuscules. Chayeness, sujette à des troubles de l'attention, est livrée à une affaire mystérieuse et magique. Benoît Preteseille, amoureux des romans-feuilletons du 19e siècle, explore dans cet album qui évoque parfois l'univers de Roald Dahl, un mélange de magie, spiritisme et science-fiction, inscrit dans une contemporanéité évidente.
    Un récit savoureux aux accents parfois inquiétants, pour le plaisir de frissonner en lisant ? !

  • Violette est dépitée. Lors d'un contrôle médical, on se rend compte qu'elle ne voit pas net et qu'elle a besoin de lunettes cette crâneuse de Lisa va encore se moquer d'elle... Heureusement, un étrange opticien possède la paire qui peut sauver sa réputation des lunettes magiques qui permettent de voir au-delà des apparences alors, quand un fantôme vient hanter l'école ou que le lapin de la classe disparaît violette se dit que ses nouvelles lunettes pourraient être très utiles pour résoudre ces mystères.

  • Pipistrelli t.1

    Charlotte Pollet

    • Biscoto
    • 18 Janvier 2019

    Olive Pipistrelli vit tranquillement dans la forêt en compagnie de ses amis Bescherelle, Caouette et Mouche. Un jour, ils découvrent un énorme oeuf, abandonné au beau milieu d'une clairière. Olive se sent soudain investie d'une grande mission : aider cet oeuf à retrouver ses parents. Les autres n'ayant pas l'air extrêmement motivés, elle part seule... Cet album met à l'honneur une galerie de figures très contrastées, de la têtue Olive Pipistrelli à la combattante Minuit...
    Dans cette épopée où la suspens côtoie très souvent le rire, Olive va de rencontres en rencontres, et on sera amené à se poser des questions sur l'avidité, sur le ridicule du fanatisme et surtout sur la puissance de l'amitié.

  • Le royaume sans roi

    Maria Ramos

    • Biscoto
    • 16 Avril 2021

    Dans leur petit royaume les gnomes sont bien occupés à se déguiser, manger du fromage et jouer de la musique. Mais un jour leur roi, un sérieux personnage qui boit du café, meurt subitement. Sans souverain les petits gnomes se trouvent bien démunis. Qui va s'occuper des affaires du royaume à présent ? Il s'agit d'une évidence : il faut trouver quelqu'un pour diriger le royaume. -------------------- Le Royaume sans roi nous plonge dans une véritable quête.
    En partant à la recherche de leur nouveau souverain, les gnomes doivent s'organiser entres eux. Au fil des leur aventure et de leurs rencontres ils sont amenés à remettre en question le statut du roi. Porter une couronne et s'asseoir sur un trône, alors qu'on pourrait passer ses journées à se déguiser en mangeant du fromage, c'est tout de même un peu ennuyant...

  • Ces bricolages dessinés sans chichis paraissent tous les mois dans le journal Biscoto. Après 5 ans de parution et de courriers de lecteurs et de lectrices nous montrant fièrement leurs réalisations, il nous a paru indispensable et nécessaire de publier cette anthologie. Parce que dès 7 ans, on peut expérimenter et inventer ? ! Dans ce grand livre très complet, pas de colliers de pâtes nounouilles ni de cadres en coquillages qui brillent.
    A partir d'éléments simples que l'on peut récupérer ou recycler, on assemble, on colle, on articule et on observe. Les expériences scientifiques (sous-marin automatique, pH-mètre au chou rouge...), inventions délirantes (générateur de gros mots, voiture qui pète...), installations durables (mangeoire à oiseaux, herbier...) et constructions mécaniques (catapulte, kaléidoscope...) prennent la forme d'objets pas chers à fabriquer qu'on gardera, ou démontera afin de tout récupérer pour la prochaine activité? !

  • Les gardiennes du grenier

    Oriane Lassus

    • Biscoto
    • 22 Octobre 2020

    Plecota, une petite chauve-souris, vit paisiblement avec sa famille dans un grenier douillet... Mais l'hiver arrive. Toute la colonie s'envole pour rejoindre son refuge d'hibernation et Plecota se perd.
    Séparée des siens, elle est recueillie par de sympathiques musaraignes puis par les humains qui vivent dans son ancienne maison. Ce nouveau refuge est soudain menacé par la construction d'une route pour les gros camions ! Loin de sa famille et malgré sa petite taille, elle va devoir mener un dur combat et chercher du renfort autour d'elle. Avec Les Gardiennes du Grenier, Oriane Lassus nous fait découvrir le monde à travers le regard sensible et amusant d'une jeune chauve-souris et un aspect documentaire est doucement distillé où l'on découvre au fil des pages le mode de vie des petits animaux de la campagne.

  • Anna qui chante est un conte magnifiquement illustré où l'on rencontre un roi terriblement tyrannique qui opprime son pays et tient enfermée sa fille, la jeune princesse Judith. Anna, enfant de neuf ans, va tout bouleverser par un chant porteur d'espoir, si puissant qu'il pourrait bien pétrifier le roi et ramener la joie dans le royaume. En deux mots - Après le succès de la première édition de "Anna qui chante" maintenant épuisée, c'est une version "poche" de ce désormais classique de Biscoto que nous vous proposons, pour que Anna continue de propager son chant, toujours nécessaire.
    Format réduit, mais toujours imprimé en 4 tons Pantone et cartonné, sur un beau papier doux au toucher.

  • Bégayer, regarder ses pieds, avoir mal au ventre... De la petite timidité qui fait rougir les oreilles à la très grande timidité qui fait transpirer et bafouiller, on va parler de toutes les timidités dans ce Biscoto de la rentrée ! Et surtout pas de panique, même si on ne connaît personne dans cette nouvelle classe, il y aura sans doute plein d'autres timides avec qui discuter et rigoler à la récré.
    Et avec un peu de chance la maîtresse ne nous demandera pas de lire un texte à voix haute devant tout le monde...

  • - Nils, Rita, Sacha et Théo, les quatre Détectives du Cagibi, résolvent des enquêtes de toutes sortes. Enfin... ils aimeraient bien ! Mais dans le quartier, il ne se passe RIEN, pas le moindre petit mystère, pas le moindre comportement étrange... jusqu'à l'arrivée de Lily, la nouvelle de l'école. Elle est super bizarre ! Vraiment suspecte ! Si on cherche bien, on devrait trouver quelques indices troublants, non ?

    En deux mots : Un groupe de jeunes détectives prêts à tout, une enquête haletante qui prend des virages de plus en plus étranges à mesure que le récit progresse, des dessins dynamiques...
    Tanja Esch propose à ses jeunes lecteurs une aventure pleine de tension mêlant enquête policière... et science-fiction.
    /> Une bande dessinée qui pose des questions essentielles : jusqu'où la pression du groupe, mais aussi la méfiance et la peur de ce qui nous est étranger, peuvent-elles nous mener ?

  • Cécil, une paisible grenouille, tient tranquillement sa boutique d'herboristerie quand soudain, une rate peu sympathique lui demande un ingrédient précis. Lorsqu'elle quitte la boutique, la rate casse un miroir sans s'excuser et laisse tomber derrière elle un mystérieux plan avec une liste d'objets et d'ingrédients... Cécil retrouve son amie Ficelle, qui tient le café d'à côté, lui explique ce qui s'est passé et lui montre le plan qu'elle a trouvé.
    C'est décidé, il faut partir à l'aventure et percer le secret du manuscrit ! Elodie Shanta (Crevette, éd. La Pastèque, en sélection Pépites au Salon de Montreuil 2018 et sélection jeunesse au Festival d'Angoulême 2018) a publié depuis 5 ans, chaque mois les aventures de Kikéfluk et Juléjim, sous forme de strips dans les pages du journal, elle revient cette année avec un album long format pour les jeunes lecteurs, dans une ambiance fantastique et médiévale revisitée et aux couleurs acidulées ! L'album a été pré-publié dans le journal Biscoto de septembre 2018 à juillet 2019, sa version album est l'occasion de nombreux bonus mirifiques !

  • JOURNAL BISCOTO n.97 ; démons grognons Nouv.

    Groumpf, grumpf, grimpf ! Les démons sont des êtres particulièrement grognons : ils aiment râler, se plaindre de tout et de rien, ils sont toujours d'une humeur massacrante, et rien ne leur convient. Ils prétendent même ne pas aimer faire peur aux enfants... Pourtant, chez Biscoto on sait bien qu'ils ont hâte du prochain numéro : ils poncent leur griffes, liment leurs dents, et font des vocalises pour avoir les voix les plus effrayantes possibles !

  • Que peut-on construire dans les arbres, dans le jardin, mais aussi sous une table, dans le lit ou entre trois chaises ? Des cabanes ! Qu'elles soient faites de bois ou de couvertures, avec trois fois rien et un peu d'imagination on peut construire les plus beaux royaumes ! Dans ce Biscoto on vous dit tout sur les tissus tendus entre les chaises du salon, les repaires secrets sous le placard des escaliers, les matelas transformés en murs de château fort.
    Nos cabanes à nous se trouvent sous les bureaux de la rédaction, c'est un peu serré mais on s'y plaît ! Et vous, elle se trouve où votre cabane rêvée ?

  • Y en a marre ! Les contrôles c'est pas drôle, on veut une planète toute propre, moins de zoos et plus d'oiseaux, lire des bandes dessinées toute la journée, que tout le monde puisse dormir au chaud. Dans ce numéro de Biscoto, frémit un vent de rébellion ! Vous trouverez ici une couverture révoltée d'Adèle Mesones, une histoire buissonnière de Juliette Mancini, un poster indocile d'Emilie Plateau, un bricolage agité de Catherine Staebler, un documentaire indomptable de Célia Portet, un reportage scientifique indiscipliné de Robin Cousin, et bien sûr des jeux, des blagues pour rigoler !

  • C'est l'été ! On enfile nos baskets, on n'oublie pas le casse-croûte et la gourde, et on taille la route. On peut camper dans le jardin, observer les têtards dans l'étang pas loin, explorer des rues qu'on n'a jamais vues, découvrir un nouveau parc à l'autre bout de la ville... Exploratrice urbaine ou aventurier des forêts, pas besoin de partir loin pour changer d'air !

  • Les mouches, les abeilles, les bourdons, mais aussi les punaises, les moustiques et les moucherons, ça bourdonne, ça bombille, ça vrombit, ça zonzonne, bref ça fait Bzzz ! Et pendant que ça vibre dans nos oreilles, on va essayer de les ignorer et tenter de se reposer dans l'herbe. On va peut-être enfin réussir à somnoler, ronfler, buller, ou ronronner un peu... Zzz. Une couverture de Robin Pouch, et toujours, la page de strip pour rigoler, une recette végétale de Charlotte Pollet, une rubrique musicale de Benoît Preteseille, un reportage de Célia Portet, un documentaire scientifique de Robin Cousin...

  • Que se passe-t-il dans l'immeuble de Leïa ? Un jour de pluie, alors qu'elle construit des cabanes, un tamanoir surgit soudainement dans sa chambre, une forêt vierge envahit tout l'appartement du dessous, deux enfants et leurs parents déboulent à la recherche de leur tante mystérieusement disparue... Fini l'ennui ! Place à l'enquête pour Leïa et ses amis ! Prépublié dans le journal Biscoto, Le Meilleurissime repaire de la Terre a été augmenté de 20 planches pour sa parution en album. Avec humour et décalage, l'auteure utilise les codes de l'enquête classique tout en les remettant en question. On y rencontre ainsi Leïa, une petite fille intrépide, inventive, et fan de cabanes, son père divorcé qui travaille à la maison, un instituteur qui porte la jupe ou une vieille tante qui n'a pas l'intention de se laisser dicter la façon dont elle doit vivre. Ces personnages, que l'on voit rarement représentés dans le paysage éditorial et dans la société en général, sont amenés avec subtilité dans un captivant récit d'aventure. Leurs particularités sont admises et ne font pas le sujet du récit, ce qui fait de cet album une oeuvre engagée et singulière. Grâce à un dessin sauvage et tout en finesse, Oriane Lassus propose une vision de l'enfance où ce qui paraît incongru aux adultes se révèle toutefois être souvent la solution la plus sensée.

  • La maison-ski

    Charlotte Lemaire

    • Biscoto
    • 6 Novembre 2020

    A l'automne, le verger est bien tranquille, et Barnaby a une idée. Grâce à son habileté bricoleuse, il construit une étonnante demeure montée sur skis. L'hiver arrive, et avec lui la neige, alors Barnaby décide de partir avec son ami Robin-chenille pour un drôle de voyage... sans quitter leur domicile mouvant ! A bord de la maison-ski, ils glissent à travers les paysages montagneux et y rencontrent des curieux et des curiosités, sans vraiment savoir, quand sera-t-il temps de rentrer ? -------------- La Maison-ski est une histoire qui réconciliera les casaniers et les aventuriers.
    Charlotte Lemaire nous propose de parcourir ses images chatoyantes durant de longues heures de promenade, tout en pouvant embrasser au plus vite la chaleur du foyer. La Maison-ski c'est comme la cabane qu'on fait avec les couettes de son lit, à la manière de la maison-bateau bravant les éléments dans "La tempête" de Claude Ponti. C'est le désir de pouvoir emporter la plus grosse valise qui soit, emplie de toutes les choses qui peuvent nous manquer en voyage.
    Surtout, c'est l'excitation de ne jamais savoir quand on reviendra à la maison, mais avec le réconfort de pouvoir rentrer à tout moment.

  • C'est le printemps, on recommence à mettre des shorts et des jupes, et quand on tombe, on s'érafle, on fait des croûtes, berk ! Les croûtes, ça gratte, faut pas y toucher et pourtant, qui peut s'en empêcher ? C'est comme dans les musées, faut pas toucher, et d'ailleurs, qui a dit qu'il y avait des croûtes dans les musées ?

    Dans ce numéro, une couverture de Professeur Barbouillot, alias Alexandre Géraudie ; une grande histoire de Emilie Clarke (qu'on retrouve aussi ce mois-ci avec Violette et les lunettes magiques) ; un documentaire sur les sangsues ; un poster de Eloïse Rey ; et toujours, la page de strip pour rigoler, une recette végétale de Charlotte Pollet, une rubrique musicale de Benoît Preteseille, un reportage de Célia Portet, un documentaire scientifique de Robin Cousin...

  • Sortie de nuit

    Laurie Agusti

    • Biscoto
    • 5 Juin 2020

    Il semblerait que le papillon Imago s'est réveillé un peu trop tôt. Il cherchait simplement de quoi combler sa faim, mais le voilà embarqué dans la folle danse des insectes nocturnes. Toutes ces lumières et ce monde inconnu l'affolent, mais heureusement Imago se fait des compagnons de route. La nuit est effrayante mais elle est belle aussi !
    Sortie de nuit est une ode à l'aventure et à l'ouverture, à la curiosité et à la découverte.
    A travers son dessin soigné et précis, qui rappelle Bruno Munari et Iela et Enzo Mari, Laurie Agusti nous transmet avec justesse les sensations d'Imago dans ce monde mystérieux. Lignes précises, couleurs franches et lumières éblouissantes, nous voletons dans la nuit et partageons l'émerveillement d'Imago.

  • On hiberne, chut ! Ce mois-ci, à nous les ronflements, la peau froissée par les marques d'oreillers, les matinées au lit avec une bonne bande dessinée, rêvasser dans la cabane fabriquée au milieu du salon avec les plaids et les coussins. Vite, sous la couette, avec ce bon roman qu'on aimerait finir et une lampe de poche pour lire en toute discrétion. Dehors il fait froid, on la joue grizzli au fond de la tanière, on attendra le printemps pour gambader dans les bois ! Dans ce numéro on trouvera entre autres une bande dessinée de Lisa Blumen, une recette vegan de Charlotte Pollet, un documentaire de Robin Cousin, et la suite du feuilleton Pipistrelli, opus 2 !

  • Attention au départ !

    Elisabeth Corblin

    • Biscoto
    • 9 Novembre 2018

    - Pourquoi il siffle, le contrôleur ? - Mais parce que c'est écrit dans la partition, tout simplement ! - Comment ça se fait que parfois il y ait des goutelettes d'eau qui coulent sur les vitres alors qu'il ne pleut pas dehors ? - Ah, ça c'est parce que les contrôleurs sont en train d'égoutter la salade pour les sandwiches de midi, sur le toit ! Élisabeth Corblin signe un premier album où l'imagination et la créativité ne connaissent aucune limite. Page après page, ce livre est une invitation à se promener dans un train un peu fantasque dont la destination est inconnue, car l'important ici, c'est le voyage. Chaque wagon est ainsi l'occasion d'une question que tout lecteur aura pu se poser un jour, et à laquelle l'autrice répond en mêlant poésie et nonsense, maniant l'humour et le décalage d'une plume précise et aiguisée.
    Élisabeth regarde et dessine tous ces voyageurs en proie à des situations incongrues avec justesse et tendresse, dans les moindres détails, et dans des illustrations riches et fournies que l'on prend plaisir à regarder, encore et encore. Le train est décidément le lieu où se rencontrent, (pour longtemps on l'espère) des personnalités farfelues qui forment toute notre humanité. Vive le train !

  • Les robots ont pris le contrôle de la Terre ! Enfin, seulement de la rédaction de Biscoto. Pour l'instant, ils sont plutôt sympas, ils nous ont aidés à réaliser ce numéro en leur honneur...
    Mais à condition qu'on leur serve du café au pétrole et des croissants à l'uranium tous les matins. Bzzzt ! On trouvera entre autres dans ce numéro une grande histoire de Léa Murawiec, un poster de Sammy Stein, un documentaire de Robin Cousin, une recette vegan de Charlotte Pollet, et bien sûr la suite du deuxième opus de Pipistrelli...

  • Polka est douée d'une force surhumaine. Costaude, balèze, musclée comme un rhinocéros : plus forte que Polka, y a pas ! Ça n'a pas que des avantages : elle voudrait offrir des fleurs à son meilleur ami, mais tout ce qu'elle touche finit en bouillie... À l'école, les autres enfants se moquent d'elle, alors chaque récréation finit en querelle. Tout cela rend Polka très malheureuse.
    Être athlétique ne sert à rien, sauf à apporter des pépins, se dit-elle. Mais voilà qu'à la Télébison on annonce qu'un groupe de castors est en danger de mort si on ne vient pas les sauver. « C'est une mission pour moi ! » s'exclame Polka qui se met en route sans tarder !
    Son chemin sera ponctué de rencontres avec d'autres personnages pas tout à fait dans la norme, chacun lui apprenant à mieux se comprendre et s'accepter. Petit à petit, voilà Polka accompagnée de nouveaux amis. Le pays des castors n'est plus très loin, parviendront-ils à affronter la marée qui menace de tout submerger ?

empty