• Après avoir publié, depuis 1985, l'essentiel de l'oeuvre de l'auteur portugais Eça de Queiroz (1845-1900), La Différence propose aujourd'hui une biographie de celui que Borges considérait comme " un des plus grands écrivains de tous les temps ".
    Fils naturel tardivement reconnu et fervent admirateur de Garibaldi et de la Commune de Paris, il fera de la critique sociale un de ses fers de lance. Sa carrière de diplomate le conduit en Angleterre et en France où il est consul à Paris de 1888 jusqu'à sa mort, ce qui lui donne l'occasion de rencontrer Zola et d'assister au scandale de l'Affaire Dreyfus.
    Grand admirateur de Flaubert, il est un portraitiste cinglant des travers de ses contemporains et excelle dans tous les genres : romans, nouvelles, contes, chroniques...

    Première biographie disponible en français.
    Encore inédit en langue portugaise, ce texte prend en compte les dernières découvertes sur la vie tumultueuse de Eça de Queiroz.
    Eça de Queiroz : " On dit aussi de lui qu'il fut le Flaubert, non, le Balzac, non, le Zola portugais. [...] De fait à la lecture de Eça de Queiroz, on mesure vite sa stature " (Rachel Grandmangin, Le Magazine littéraire).

  • Eça de queiroz et ses sept biographes est une étude dont l'intérêt passe d'abord par le commentaire des différentes biographies de l'écrivain, qui ne manquent pas d'examiner les problèmes que soulève sa naissance illégitime, ainsi que le modèle déjà européen de sa formation, les polémiques qu'a suscitées son adhésion à l'école réaliste, le foisonnement de sa production, l'esthétique qui la sous-tend, les péripéties d'une existence qu'une mauvaise santé rend de plus en plus difficile, avant une mort prématurée.
    Ces différentes approches permettent de mieux comprendre l'auteur et ses personnages, surgissant dans leur diversité, leur finesse, leur profondeur. comme ces biographies s'étalent sur presque un siècle, il est passionnant de voir comment évolue le regard porté sur un auteur qui se situe au niveau d'un flaubert ou d'un maupassant. mais c'est aussi la conception même de la biographie qui varie avec le temps, passant d'analyses par trop subjectives où le biographe y va de sa réflexion psychanalytique mal étayée, à des travaux documentés qui visent à l'objectivité scientifique.

empty