• Comme pour retenir le temps qui passe, qui nous sépare des êtres chers, Eva Bettan a voulu « garder le goût de sa mère »... Elle s'est mise à recueillir auprès d'elle ses recettes mais, très vite, c'est devenu un beau prétexte pour la faire parler de sa vie. Et puis elle s'est dit qu'elle n'était pas la seule à avoir une mère ! Elle est allée vers ceux dont elle savait, ou devinait, qu'ils étaient ce qu'elle appelle « des fils et des filles de leurs mères ». Elle se doutait que le sujet était riche en émotions, mais elle ne s'attendait pas à l'incroyable variété et générosité de leurs réponses.Jamel Debbouze, Dominique Blanc, Sami Bouajila, Noémie Lvovsky, Michel Leclerc, Jean-Jacques Zilbermann, Claude Lelouch, Cristian Mungiu, Karine Tuil, Nathalie Léger, David Lopez, Valérie Zenatti, Lydie Salvayre, Amin Maalouf, Akram Khan, Stéphanie Le Quellec, Akram Benallal, François-Régis Gaudry, Laure Adler, Ivan Levaï, Edgar Morin... Tous se sont plongés dans leurs souvenirs et même dans les vieux cahiers de recettes transmis. Ils lui ont livré l'enfance, la tendresse maternelle, le bonheur des rites familiaux, mais aussi parfois des histoires de vie douloureuses, de la nostalgie, des regrets. Et parce que souvent revenait, avec une sorte de stupéfaction triste, la phrase « Je n'ai pas gardé les recettes de ma mère ! », Eva Bettan a complété leurs récits par une recette retrouvée ou réinventée.

empty