Langue française

  • Krouman

    Fanch Rebours

    Krouman est un roman à deux voix. En 1951, à bord d'un navire grumier arpentant la Côte Occidentale d'Afrique, un bosco breton et un jeune « mouillé », docker-acrobate au destin picaresque, se rencontrent.
    Au coeur d'une intrigue reliant deux communautés embarquées sur le même huis-clos, les vies narrées de Jean 'Bin et Pigouille nous immergent dans le quotidien d'un village krou et dans l'évolution de la marine marchande française au vingtième siècle.
    Les Kroumen sont des navigateurs issus du peuple Krou, ethnie du sud-ouest de la Côte d'Ivoire, qui ont servi les blancs pendant des siècles, depuis la traite négrière (ils convoyaient les esclaves à bord de leurs pirogues vers les voiliers en rade), jusqu'au commerce des billes de bois dans lequel ils se spécialisèrent.
    Dans Krouman, il est question d'amitié, d'amour, de mort, de rites, d'engagement, de civilisation, de sauvagerie, de racisme, de fraternité.
    Je pense souvent à Jean Bi'nn. Surtout ces dernières semaines, depuis l'invitation. J'ai fouillé dans la vieille malle de navigateur qui me sert désormais de bibliothèque. J'ai retrouvé le livre qu'il m'avait donné. Robinson Crusoé. L'exemple d'une rencontre entre deux fragments divergents de l'humanité. D'une « amitié » défiant les règles de la hiérarchie raciale, imposées par la coutume. Nous, les Kroumen, avons été, pendant des siècles, les nègres de milliers de marins européens. Des servants. Des souffre-douleurs. Des collaborateurs.

  • En Bretagne, un gendarme et une institutrice enquêtent sur le meurtre sanglant de deux anciens combattants. Ils découvrent que les histoires personnelles et familiales se glissent souvent au coeur de la grande histoire. Premier roman inspiré d'un fait réel.

  • Aline et moi

    Fanch Rebours

    Aline et moi est un récit burlesque, décapant et doux-amer.
    On y lit les états d'âme (et de corps !) d'un écrivaillon breton, auteur de romans de genre régionaux, qui voit s'installer dans son petit village LA star montante de la littérature française, jeune, belle, adulée, hyper-médiatisée, gon-cour(t)isée.
    Pour se faire aimer et reconnaître de son idole (au sens propre mais un peu sale aussi, quand même), le narrateur grimpe aux arbres, danse la gavotte, grille de la viande au barbecue, brade son couple, fouille la valise d'été de La Grande Librairie, est tour à tour fasciné, frustré, voyeur, lyrique, impudique, jaloux, obséquieux, libidineux... Il vire biographe et, pire des tourments, se compare.

  • Transport(s)

    Fanch Rebours

    Quatorze heures, c'est le temps pour le ferry Pont-Enezenn de relier Roscoff à Cork. À bord, des voitures, des camions et 2 500 êtres humains. Parmi eux, 3 femmes. Marion qui fait avancer le bateau, Myriam qui tente d´échapper à la noyade conjugale et Mîna qui est prête à accoucher, passagère clandestine au fond du camion de Myriam lui-même au fond du bateau de Marion.

  • Dindan ar seizh avel

    Fanch Rebours

    • Tes
    • 10 Février 2021

    Mont war vor evit e damm blijadur ? N'eo ket, evit gounit e dammig bara ha poaniañ evit en ober, ne lavaran ket ! Aogust zo o vont d'ober gwelloc'h anaoudegezh gant buhez kalet paotred ar Beskerezh vras er-maez d'an Island. Pebezh beaj evit ur mous ken yaouank !
    Evit Klaoda avat, merc'h ur c'habiten kabhorner, ez eo un afer all. Hi ivez a raio un hir a veaj, tro-dro d'ar bed. Ha ne vo ket didrabas, me lavar deoc'h !

  • Juillet 2007. Que fait Viviane Le du, momentanément aveugle, émergeant des abysses de l'amnésie, dans une chambre des soins intensifs de l'hôpital public d'Ajaccio, chaperonnée par une belle et amoureuse infirmière du pays ?
    Quel lien Mickaël Michel fera-t-il entre cette nouvelle mésaventure et un mystérieux coffre semeur de mort, à terre comme en mer ?
    Valse en trois lieux, entre Bretagne, Corse et un troisième plus mouvant, le dernier volet de la trilogie paimpolaise conduira l'institutrice bilingue de Kérity et son amant gendarme, au bout de leur histoire, l'histoire d'un rendez-vous manqué, devant un bâtiment rouge.

  • Quel point commun entre une thanatopractrice du Penthièvre amoureuse, une famille à mobylette à Sainte-Eugénie, une manif d'agriculteurs sur la RN 12, un contrôle radar intempestif, la folie d'une mère, une prostituée nantaise pâtissière, un monte-en-l'air victime de la crise, un parricide de Saint-Brieuc, une enseignante qui déteste les enfants, un suicide au téléphone, un chenil dans le Morbihan, un corbeau de Guingamp et un écrivain de Lanloup bluffé par son héroïne ?
    Ils sont tous au menu du tour de Bretagne gris ha du que vous concocte Fañch Rebours, dans ce nouveau cabinet des fêlures, des espoirs et des monstruosités de l'âme humaine.

  • Dans ce second volume des nouvelles cruelles, Fañch Rebours nous refait le coup du "Tro Breizh" rouge, rose et noir.
    Sa Bretagne est toujours plus naturaliste que pittoresque.
    Une arche de Noé naufragée, une chanteuse nue, le dernier festin d'une mouche bleue, un cocktail de fruits vénéneux, une drôle de petite annonce, Halloween chez les ploucs, un coup de foudre au comice agricole, des bénédictions sanglantes, une famille vue du frigo, un ramasseur de mégots, des huîtes au goût canan, Robin des Bois à scooter, une cousine de Bécassine.

  • Paimpol, août 2006. La préparation du Festival du chant de marin bat son plein. Deux jeunes inconnus sont retrouvés atrocement mutilés dans un gîte de charme de Loguivy-de-la-Mer.
    Quel est le lien avec ce marin pêcheur au passé trouble ?
    Avec son fils, adolescent en déshérence ?
    Avec les Bulgares de la cité des Islandais ?
    Construit sur le tempo lumineux du festival paimpolais, le second volet des mésaventures de Viviane Le Du, l'institutrice bilingue de Kérity et Mickaël Michel, son amant gendarme, nous plonge au plus sombre de la folie des hommes, à la rencontre d'adultes tout-puissants et d'enfants fantômes.

empty