• Sea Sisters : c'est une équipe de quatorze femmes à bord d'un voilier de 21 mètres, réunies pour recenser les zones de pollution dans le Pacifique Sud.

    Des chercheuses, certes, mais aussi un top model, une ancienne de la finance à Londres, une surfeuse de l'Île de Pâques... toutes mobilisées pour témoigner de la toxicité des plastiques sur l'environnement marin et bien sûr sur la santé des humain-e-s.

    Sans cesser de rire de festoyer, de nager au milieu des dauphins et d'espérer...

  • De la vie de cette grande figure du Moyen Âge que fut Maïmonide (1138-1204), on connaît peu de choses, notamment qu'elle fut marquée par la perte d'êtres chers et la fuite des persécutions commises contre les juifs, de l'Andalousie à l'Égypte, où il est mort. Mais on sait bien que ce siècle fut marqué par l'exil, la perte d'autonomie politique pour ses coreligionnaires, plongeant ceux-ci, et plus particulièrement les savants, dans ce que Maïmonide diagnostiqua comme une perplexité. Dans ce contexte en effet, le savoir de la tradition s'est perdu. A cela s'ajoutait que les incessantes disputes des écoles rabbiniques privaient les communautés juives d'un guide légitime d'interprétation des textes sacrés. Comment retrouver la sagesse juive quand son enseignement a été oublié - et qu'on en a un vif besoin ? Comment concilier le Talmud avec les idées philosophiques développées alors - en d'autres termes, comment concilier foi et raison ? Telles furent les questions de Moïse Maïmonide, traitées particulièrement dans deux oeuvres majeures, le Mishné Torah et le célèbre Guide des Perplexes (ou des égarés), autour desquelles s'organise ce passionnant essai. Restaurant la science de la Loi, inventant une langue commune à la philosophie et à la religion pour leur permettre de dialoguer, Maïmonide entreprit de pacifier le rapport au savoir plutôt que d'apporter une réponse définitive à des problèmes métaphysiques. C'est en cela qu'il résonne encore aujourd'hui.

  • Si le Moyen Âge tient tout entier dans ce qu'en a construit la tradition des Lumières une transition, « sombres temps » qui séparent interminablement deux moments et deux figures d'intense luminosité, nos Pères grecs et les Refondateurs de leur ambition d'éclairage... alors ce titre emprunté à Leo Strauss n'a guère de consistance.
    Les travaux réunis dans ce volume obéissent à une réinvention, présupposée ou réaffirmée sous des motifs divers et parfois contrastés : un autre découpage du temps historique, un autre partage de l'ombre et donc un autre Moyen Âge les conduisent.
    Les Lumières du Moyen Âge demandent à être visitées, cernées, déterminées dans les dimensions qui peuvent en faire, pour nous, aujourd'hui des pensées extrêmement vivantes. Que l'on songe tout simplement au Moyen-Âge musulman et au Moyen-Âge juif qui sont les lieux proprement straussiens des Lumières et l'on verra sans peine qu'il est impossible d'homogénéiser sous une commune dénomination et une identique représentation la co-incidence chronologique au sein d'une durée globale

  • Mystique et philosophie dans les trois monothéismes présente un travail d'enquêteur, sur les traces du concept de « mystique ». La notion de « mystique » est le plus souvent associée à une expérience indicible, incommunicable, celle d'une union à une entité supérieure, qu'elle soit transcendante ou non. Le but de ce recueil est de redéfinir non seulement l'expérience mystique, mais aussi son écriture et ses représentations, ou tout au moins de les examiner et de les questionner. Qu'en est-il des questions religieuses et spirituelles face à ces deux massifs, au regard tantôt convergent, tantôt divergent, qui mettent résolument à l'épreuve l'histoire, les traditions, les langues et les cultures dont nous sommes aujourd'hui les héritiers ? Comment le discours philosophique rend-il compte de cette expérience sans pour autant la ramener à un déjà-su et à un déjà-vécu ? Ne peut-on concevoir une modification de la rationalité elle-même, ou de son mode opératoire, induit par la percée mystique ? Le projet de cet ouvrage est d'élaborer à travers les siècles des proximités entre les différents idiomes philosophiques, théologiques et anthropologiques. Géraldine Roux, enseignante et docteur en philosophie, est directrice de l'Institut universitaire européen Rachi. Elle est notamment l'auteur de Du prophète au savant. L'horizon du savoir chez Maïmonide (2010).

empty