Romans & Nouvelles

  • Petr Bajza est un petit garçon espiègle qui, hormis son talent à provoquer ses parents, possède un authentique don d'observation. L'écriture de Polacek passe alternativement d'un langage familier à un langage soutenu, pour accentuer le contraste entre la réalité de la vie dans une petite ville de province et sa perception par des enfants d'une dizaine d'années. Sa famille constitue un second plan de l'histoire où se rencontrent et se confrontent le monde enfantin et celui des adultes, sur fond d'une incompréhension qui est source de maintes situations comiques. Nous étions cinq est la plus emblématique des oeuvres de l'écrivain tchèque Karel Polácek, ami proche et collègue de Karel Capek (R.U.R, La maladie blanche...) dont il partage la notoriété dans son pays.

  • Les hommes hors-jeu

    Karel Polácek

    • Non lieu
    • 23 Janvier 2013

    Emmanuel Habasko est un jeune chômeur habitant avec son père dans un petit appartement de Zizkov, ville prolétaire récemment rattachée à la capitale tchécoslovaque. Faute de moyens, il est contraint de tout partager avec son père, y compris le lit. Il partage aussi avec lui sa passion pour l'équipe de football du Victoria que tous les authentiques Zizkoviens soutiennent.
    Monsieur Naceradec est un commerçant juif, propriétaire d'un magasin de confection d'imperméables. Malgré sa domiciliation à Zizkov, il est supporter de l'équipe de foot pragoise du Slavia, concurrente du Victoria. La première rencontre entre Emmannuel Habasko et Monsieur Naceradec dans les gradins d'un stade durant un match entre le Victoria et le Slavia ne peut que se terminer mal...
    À travers le récit de l'amitié entre un jeune prolétaire tchèque et un commerçant juif, supporters de deux clubs de foot rivaux, l'auteur décrit avec humour la cohabitation paisible entre diverses cultures, ethnies et croyances peuplant les faubourgs pragois à la veille de l'occupation nazie.

empty