• Pensez-vous vraiment ce que vous croyez penser ? Nouv.

    Êtes-vous véritablement pour la légalisation de la PMA ?
    Avez-vous une opinion ferme sur la question de la fin de vie ?
    Que pensez-vous de l'assistance sexuelle aux personnes handicapées ?
    Ces quelques questions prêtent à débat et provoquent trop souvent bruit et fureur... Mais si vous prenez le temps de bien y réfléchir, qu'en pensez-vous véritablement ?
    L'autrice vous invite - à travers des expériences de pensées aussi drôles que stimulantes - à discuter philosophie et à vous mettre au clair avec vos propres idées.
    Construit à la façon des « livres dont vous êtes le héros », il permet de naviguer d'un chapitre à l'autre et de réfléchir aux grands sujets d'actualité (PMA, euthanasie, avortement, prostitution, suicide...).
    En vous prononçant sur des scénarios conçus pour tester vos principes moraux, bien souvent inconscients, vous serez orienté vers la famille de philosophie morale qui vous correspond. Vous découvrirez alors quels principes ont découlé de vos choix, ainsi que toutes leurs implications...
    Ce livre permet surtout de révéler qu'il est possible d'être en contradiction avec ses propres principes !

  • « In pop we trust » est un kit de survie philosophique, à la manière du Manuel du stoïcien Epictète, pour le bac ou pour la vie. Un petit guide métaphysique qui s'appuie sur la culture pop pour nous initier à la philosophie ou la retrouver, pour apprendre et réviser. Le chapitre d'ouverture est un manifeste pour une pop philo dont l'auteur assume pleinement la dimension politique, pédagogique et sociale. S'ensuivent une série de courts chapitres présentant une ou deux grandes questions philosophiques portées par la culture populaire à la manière de « Ils vécurent philosophes et firent beaucoup d'heureux. »

  • « Hakuna matata », une phrase philosophique ? Tel est le pari de ce livre. Aux côtés de Merlin l'enchanteur ou de la Fée Bleue de Pinocchio, apparaissent d'autres sorciers aux pouvoirs surprenants.
    Montaigne nous enseigne ce qu'Aladdin devrait demander au génie pour être heureux. Raiponce et Heidegger invitent à ne pas redouter la mort. Pocahontas interroge notre rapport à l'autre.
    De Blanche-Neige au Livre de la Jungle, de La Petite Sirène à La Reine de Neiges, les grands dessins animés, leurs personnages et leurs chansons éclairent les concepts philosophiques les plus puissants.
    Magicienne chevronnée, Marianne Chaillan nous initie à la profonde sagesse de ces chefs-d'oeuvre. Quoi de plus réjouissant que de s'instruire en se divertissant ?

    Écrivain et professeur de philosophie, Marianne Chaillan est l'auteur de Game of Thrones, une métaphysique des meurtres, La Playlist des Philosophes et Harry Potter à l'école de la philosophie.

  • "Si vous pensiez que ça allait bien finir, c'est que vous n'aviez pas été très attentifs" : cette réplique du cruel Ramsay Bolton résonne autrement depuis l'achèvement de la saga au succès mondial, Game of Thrones. Comment comprendre l'épisode final que de si nombreux fans ont jugé si décevant qu'une pétition de plus d'un million et demi de signataires a réclamé de tourner à nouveau la dernière saison ? Et si justement l'analyse philosophique de cette fin pouvait nous permettre de surmonter notre déception en nous donnant des clefs de compréhension ? Tandis que la série s'achève, il est également temps de dresser, à la manière du Hall of Faces de Braavos - ces visages alignés sur les murs du temple des Sans-visages -, un portrait définitif des merveilleux personnages de la saga.
    De quoi Daenerys est-elle le nom ? Que nous a appris Cersei Lannister ? Quelle leçon de sagesse nous livrent Jon Snow ou Arya Stark ? Bref, à travers sa conclusion et ses personnages, il est temps d'expliciter la sagesse de Game of Thrones -

  • Amélie Nothomb, morte ? Elle ne se souvient de rien. Voici pourtant qu'une dénommée Plectrude lui annonce la sinistre nouvelle. Elle lui révèle également qu'une identité posthume est attribuée à chacun au terme d'une cérémonie. L'un ira au paradis des cinéastes et l'autre au paradis des boulangers, par exemple. L'éternité est moins longue lorsqu'on échange autour d'une passion commune... Amélie s'attend donc à retrouver Stendhal et Virginia Woolf au paradis des écrivains. Stupeur ! Elle se retrouve au paradis des philosophes, aux côtés de Platon et de Nietzsche ! S'agit-il d'une erreur ? En faisant appel de cette décision, Amélie va subir un drôle de Jugement dernier au cours duquel viendront témoigner les illustres gloires de la philosophie, depuis Spinoza jusqu'à Sartre.Écrit « à la manière » d'Amélie Nothomb, ce conte philosophique de Marianne Chaillan est un voyage aussi drôle que méditatif qui invite le lecteur à découvrir autrement l'oeuvre de la romancière mondialement célèbre.

  • Jean-Jacques Goldman, Michel Berger et Serge Gainsbourg en maîtres de philosophie, est-ce si surprenant ? Les paroles de leurs chansons ne diffusent-elles pas, en nous, une philosophie implicite qui en fait d'excellents médiateurs vers les plus grands textes classiques ? Tel est le pari de cet essai pétillant : débusquer la philosophie à l'oeuvre dans quelques grands tubes de la chanson de variété pour démontrer qu'allumer sa radio peut parfois se révéler aussi instructif qu'ouvrir un livre de philosophie.
    Marianne Chaillan imagine que les grands philosophes ont connu l'ère des MP3 et des iPod et qu'ils ont composé la playlist de leurs titres préférés. De la playlist de Platon à la bibliothèque de Stromae, elle initie le lecteur à aborder sans crainte les questions du bonheur, de la foi, du travail, de la morale, les écouteurs sur les oreilles.

  • Attention spoiler ! La série la plus médiatique au monde avec ses 18 millions de téléspectateurs par épisode, celle qui fait subir des pannes informatiques à la chaîne qui la distribue en raison du trop grand nombre de demandes des internautes, la série la plus téléchargée illégalement de tous les temps, dont chaque nouvel épisode suscite l'effroi et la stupeur des fans pris entre enthousiasme et sentiment d'horreur, cette série qui parle de dragons, de Marcheurs Blancs, de Mur, de trahisons, de politique, d'inceste et de meurtres est en fait gorgée de philosophie.
    Réflexions sur la morale, la politique, la religion, méditation sur la mort ou la question du genre, les passerelles ne manquent pas entre le royaume de Westeros et celui de la philosophie.
    Cet essai, aussi rigoureux que jubilatoire, met en évidence cette dimension philosophique de la saga de George R. R. Martin - peut-être l'une des clés de son immense succès ?

  • Ou donc est le bonheur ? Nouv.

    « La formule du bonheur », « Le bonheur d'être soi », « Le bonheur n'a pas d'âge », « Comment être heureux et le rester » : les livres de développement personnel ne manquent pas qui promettent à leurs lecteurs rien moins que la clef du bonheur. Le succès colossal de ces livres témoigne à la fois du fait que tous les hommes recherchent le bonheur et à la fois du fait qu'ils ne le possèdent pas : sinon pourquoi le chercheraient-ils ? En outre, la multiplication de ces « manuels » du bonheur est la preuve même de leur échec. Aucun n'a donc trouvé la recette définitive. Un seul, s'il marchait, suffirait. Et si, loin de l'illusion naïve, voire dangereuse car mensongère, que nous offrent ces ouvrages, il fallait plutôt reconnaître que du monde, « on ne peut attendre rien de bon » et que la vie « est une affaire qui ne couvre pas ses frais », comme l'écrit Schopenhauer ? Et si le Bonheur n'était qu'un mythe inventé par le diable pour nous désespérer, comme le pense Flaubert ? Souhaiter être heureux deviendrait alors et paradoxalement le moyen le plus sûr d'être profondément malheureux... Dans ce cas, peut-être, plutôt que de viser le bonheur, devrions-nous nous contenter - et c'est déjà une tâche immense - de différer la souffrance et l'ennui... Pourtant, à sa naissance, la philosophie grecque promettait à ceux qui la pratiquaient les clés de l'ataraxie, l'absence de troubles, bref : le bonheur. Depuis, cependant, nombreux sont les philosophes qui nous ont mis en garde contre l'illusion de croire que nous le connaîtrons un jour. Faut-il donc renoncer à imaginer Sisyphe heureux ? Faut-il cesser de rechercher le bonheur ? Ce présent livre a pour ambition, grâce à la philosophie renouant avec sa visée première, de montrer comment, sans céder à aucune illusion ni à la moindre naïveté, définir et comprendre le bonheur pour cesser enfin de nous en éloigner, à trop ardemment et maladroitement, le rechercher. Où donc est le bonheur ? est le cinquième livre de Marianne Chaillan aux Équateurs. Pensez-vous vraiment ce que vous croyez penser ? (2019) paraîtra à la rentrée chez Marabout.

empty