• Au contact de gens de tous les milieux qui se dédient, chacun.e à leur échelle, à de multiples projets et engagements, Laure Waridel a cherché à tracer les contours d'une réelle transition vers une économie écologique et sociale. Il résulte de ce parcours un constat : les ingrédients de cette transition sont déjà là, au sein d'une myriade d'initiatives privées, publiques et collectives, si bien que nous sommes au point de bascule.
    Divisé en deux parties, le livre vise à la fois à établir un cadre théorique à ce basculement social et économique, mais aussi à souligner ses diverses manifestations pratiques. Laure Waridel nous offre ainsi une réelle cartographie de la transition en marche tout en identifiant les principaux freins et accélérateurs de pratiques écologiques et responsables.


  • acheter, c'est voter est un essai plus qu'éclairant sur la portée du commerce équitable et sur le pouvoir de chaque personne de contribuer par ses choix de consommation a développement d'une économie responsable.
    désireuse de partager les résultats de plusieurs années de recherche et de travail sur le terrain, laure waridel décortique dans cet ouvrage les rouages commerciaux responsables des inégalités croissantes entre producteurs du sud et consommateurs du nord. elle y explique les impacts sociaux et environnementaux des choix de consommation que l'on fait et, à titre d'exemple, elle retrace la route du café, de la plantation à la tasse.
    mais acheter, c'est voter propose aussi le témoignage émouvant de l'auteure sur le chemin du commerce équitable qui l'a conduite au mexique partager le quotidien de familles paysannes ayant mis sur pied l'une des premières coopératives à exporter du café équitable et biologique vers l'europe. l'histoire édifiante de cette petite communauté montre la nécessité d'instaurer un système économique mondial plus équitable, à tous les niveaux.


  • Depuis sa parution en 2003, le succès de "L'envers de l'assiette" ne se dément pas. Engagé, socialement responsable et accessible, ce guide alimentaire nouveau genre a été entièrement retravaillé et mis à jour par l'auteure. Laure Waridel scrute nos habitudes alimentaires et nous montre les dangers d'une agriculture industrialisée et mondialisée. Elle propose un éveil de la conscience sociale par nos choix alimentaires. On y apprend que nous pouvons modifier notre alimentation en s'inspirant de quatre concepts très simples : les 3N-J (Nu, Non-loin, Naturel et Juste). Nu pour moins d'emballages. Non-loin pour privilégier les aliments locaux. Naturel pour une agriculture plus écologique et plus saine. Juste pour repenser le système agroalimentaire du local au global afin que tout le monde puisse manger à sa faim. Manger est un besoin essentiel. Répété trois fois par jour, ce geste a pourtant des conséquences qui dépassent largement les limites de l'estomac. Les habitudes alimentaires de chacun ont des répercussions sur la santé des gens, sur celle de la planète et sur les populations qui y vivent. Il est temps de mesurer les implications de nos choix alimentaires et les changements profonds à apporter à notre politique agricole. Se mettre à table prend un tout autre sens avec ce livre où le plaisir de bien se nourrir et la conscience de respecter la Terre s'avèrent indissociables. Truffé d'exemples concrets, L'envers de l'assiette donne faim et soif d'un monde plus juste et plus écologique.

  • L'envers de l'assiette

    Pascal Hébert

    Manger est un besoin essentiel.
    Répété trois fois par jour, ce geste a pourtant des conséquences qui dépassent largement les limites de l'estomac. En effet; les habitudes alimentaires de chacun ont des répercutions sur la santé des gens, sur celle de la planète et sur les populations qui y vivent. Ainsi, manger devient un geste hautement politique par lequel on peut exercer son pouvoir. L'envers de l'assiette est un guide alimentaire nouveau genre : engagé et socialement responsable.
    Son auteure y propose un éveil de la conscience sociale par les choix alimentaires. On y apprend qu'il est possible et simple "modifier son alimentation en s'inspirant de quatre concepts incontournables : les 3 N-J (Nu, Non-loin, Naturel et Juste). Le Nu touche l'emballage des aliments. Le Non-loin concerne le chemin parcouru par les aliments. Le Naturel suggère la réduction de l'utilisation de produits chimiques dans la production agricole et la transformation des denrées.
    Enfin, le Juste propose quelques solutions pour remédier aux iniquités engendrées par les systèmes d'échanges et le partage inégal des ressources. Chaque jour, nous avons le pouvoir de prendre part à ces solutions. Munis de fourchettes et de couteaux, c'est à nous de passer à l'action.

  • Christian Barthomeuf est l'inventeur du cidre de glace. C'est aussi un des pionniers de l'agriculture biologique au Québec. Témoin privilégié des déséquilibres provoqués par les humains, ce paysan hors norme a décidé, dès les années 80, de s'engager dans une autre voie, celle de l'agriculture non seulement biologique, mais aussi régénératrice de la santé des sols et plus largement, de la biodiversité, une façon de faire qu'il nomme la culture fondamentale.

    Dans Autoportrait d'un paysan rebelle, son premier livre, il revient sur son parcours de vie, de son enfance dans le Cantal (France) à son arrivée au Québec dans les années 70, en passant par la création du cidre de glace en 1989 et la fondation du domaine Clos Saragnat. Avec une grande générosité et sans langue de bois, cet autodidacte et rebelle dans l'âme nous livre ses réflexions et coups de gueule sur la production du vin et du cidre, l'agriculture locale et mondiale, les dérives de l'industrie agroalimentaire, l'importance de la biodiversité agricole et générale, et au travers de ces thématiques, ses apprentissages, ses observations, ses essais et erreurs, ses impulsions créatives.

    Son récit est guidé par les interventions de la nutritionniste et conférencière Julie Aubé et ponctué des superbes photographies de Virginie Gosselin.

  • Le peintre surréaliste belge René Magritte (1898-1967) a produit une oeuvre dont la qualité, l'étendue, la complexité et la forte structuration rendent particulièrement intéressante son étude dans le cadre d'une recherche sur le sens des mots en contexte d'images, et vice versa, ainsi que sur le sens des images en elles-mêmes. Les mots du peintre ont été nombreux et diversifiés, qu'il s'agisse des titres, auxquels il accordait une importance considérable, ou des mots peints dans de nombreuses oeuvres, dont la célèbre légende « Ceci n'est pas une pipe » est un exemple. Les images de Magritte, quant à elles, s'offrent comme une représentation du « mystère », lequel est suscité par le choc sémantique interne aux images ou par le choc entre une oeuvre qui dit une chose et un titre qui dit tout autre chose. Le sentiment que ce contraste provoque, au sein de l'image et du texte à l'image, est celui de l'absurde sémantique. C'est la logique du mystère magrittien, que les travaux du présent livre tentent de restituer.

    Visant à renouveler les perspectives et les regards sur l'oeuvre de Magritte, cet ouvrage réunit les contributions d'une vingtaine de chercheurs qui s'attachent à décrire et à suivre les parcours expressifs et sémantiques du mystère magrittien. Les textes s'articulent autour d'un projet faisant appel à une approche inédite du corpus du peintre : une technométhodologie fondée sur l'exploitation de la base de données Internet Magritte. Toutes les oeuvres, tous les thèmes (www.magrittedb.com). Les analyses proposent une diversité de points de vue disciplinaires sur le corpus (histoire de l'art, littérature, linguistique, informatique, etc.), dont la complémentarité est fédérée par la sémiotique, science des signes et du sens.

    Avec des textes de : Sémir Badir, Marcella Biserni, Joan Busquets, Stefania Caliandro, Francesca Caruana, Marie-Julie Catoir-Brisson, Francis Édeline, Olga Galatanu, Marie Godet, Émilie Granjon, Nicholas Hauck, Louis Hébert, Odile Le Guern, Pascal Michelucci, Ginette Mortier Faulkner, Joëlle Réthoré, Vanessa Robinson, Georges Roque, Éric Trudel et Martine Versel.

empty