Littérature traduite

  • Babbitt est l'un des très rares héros de la littérature - comme Tartuffe, Don Quichotte, Don juan ou Harpagon - dont le patronyme est devenu quasi ment un nom commun.Outre-Atlantique, un " Babbitt " désigne communé ment cet Américain moyen, homme d'affaires besogneux, affilié à son club, fier de son niveau de vie et de son confort, tel qu'il pouvait fleurir durant les années 20, abeille bourdonnante et docile, habitant de ces ruches que Sinclair Lewis, dans ce classique des classiques de la littérature américaine, définit ainsi : " Tours austères d'acier, de ciment et de pierre, hardies comme des rocs et délicates comme des baguettes d'argent.
    Ni des citadelles, ni des églises mais franchement, magnifiquement des édifices pour bureaux. »

  • Elmer Gantry (introuvable en librairie depuis des années) est le livre qui valut à Sinclair Lewis le Nobel de littérature en 1930 : un prix qui fit grincer des dents toute l'Amérique, dont le conformisme et l'hypocrisie étaient épinglés comme jamais dans ces pages.
    Les cinéphiles ont encore en mémoire l'interprétation de Burt Lancaster à l'écran, dans le rôle d'Elmer. Les années ont passé et ce récit picaresque, dans la lignée des grands classiques anglo-saxons du genre, loin de nous parler d'une époque qui s'efface dans les limbes du siècle (les Années folles, le crime organisé, les premiers prédicateurs « médiatiques »), nous renvoie directement à la nôtre.
    Une sympathique canaille, qui n'a pour lui qu'un culot monstre, une belle gueule et une jolie voix de baryton, décide de faire commerce dans la religion... et finit évêque d'une des plus sévères Églises protestantes du pays. On assiste à son irrésistible ascension, tandis qu'un sale frisson nous parcourt l'échine : rien n'a vraiment changé.Sinclair Lewis (1885-1951) est un romancier et dramaturge américain majeur des années 1920 et 1930. Ses romans sont à la fois des chroniques naturalistes de la société américaine moderne, de ses « petites villes », de sa classe moyenne aisée, et une peinture satirique de sa monotonie, de sa vulgarité affairiste et consumériste, de sa bigoterie et de son hypocrisie. Les caricatures dévastatrices de Lewis, bien que compréhensives, ont suscité de violentes polémiques.

  • Impossible ici

    Sinclair Lewis

    En pleine période de crise économique, Berzelius « Buzz » Windrip, leader politique charismatique qui affirme incarner les vraies valeurs traditionnelles américaines, défait ses concurrents, dont Roosevelt, en promettant de lourdes réformes économiques et sociales afin de restaurer la grandeur du pays. Très vite, les pulsions autocratiques du nouveau Président apparaissent au grand jour. Alors même qu'il expédie tous ses opposants dans des camps et qu'il met sur pied une milice paramilitaire, il continue de jouir du soutien de la majorité des Américains.
    Longtemps oublié, ce roman captivant d'une lucidité à la fois drôle et glaçante, remarquablement traduit par Raymond Queneau, l'auteur de Zazie dans le métro, est aujourd'hui réédité et redécouvert aux États-Unis.
    Publiée pour la première fois en 1935, cette dystopie satirique peut sonner comme une mise en garde salutaire très actuelle pour tous ceux qui croient encore mordicus que l'avènement d'un tel candidat est Impossible ici.

empty