• Les candidats

    Yun Sun Limet

    Ean et Marie ont perdu leurs parents dans un accident de voiture. Parce qu'ils avaient imaginé l'impensable, leur possible disparition, ces derniers ont laissé un testament. Dans leur dernière lettre, ils désignent, les uns après les autres par ordre de préférence, quatre couples d'amis auxquels ils demandent d'élever leurs enfants. Les Candidats raconte l'histoire d'une adoption qui n'en finit pas. Que deviennent les enfants d'un jeune couple lorsque ce dernier vient à disparaître ? Qui finira par recueillir ces deux enfants ? Quelle sera leur vie ? Un roman à quatre voix où chacun raconte sa version de l'histoire, sa prise de position et son ressenti face à cette mauvaise nouvelle, mais aussi le chagrin des enfants, leur responsabilité... Le tout d'une manière sobre et entêtante.

  • Yun Sun Limet livre ici un petit essai sous la forme épistolaire. Écrivant à quelques destinataires privilégiés, elle propose des réflexions sur le travail, qui en retrace l'histoire, la sociologie, partant du constat que nous passons l'essentiel de notre temps au travail, que l'essentiel de notre vie lui est consacré. L'impulsion de ces échanges est la maladie contre laquelle lutte l'auteure de ces lettres. Eloignée du travail, elle réfléchit. Et dans ce cheminement, la lecture de Sénèque (04-65) va se révéler précieuse.

  • Découvrez Joseph, le livre de Yun-Sun Limet

  • 1993

    Yun Sun Limet

    1993. Elle élève seule son enfant. Elle n'est pas plus malheureuse qu'une autre, même si elle n'attend pas grand-chose de la vie. Elle n'a tout simplement pas de destin. Pourtant, elle tient un carnet dans lequel elle note son quotidien. Elle va croiser par hasard un homme qui, lui, a un destin, pense-t-elle. C'est un homme politique. En cette année 1993 il est Premier ministre. Quel lien entre eux ? Aucun, si ce n'est que leurs vies se répondent et qu'entre les lignes c'est la défaite d'une ambition, la perte d'un rêve qui se joue, celui d'un monde où il n'y aurait plus de misère.

  • L'oeuvre de Maurice Blanchot est de plus en plus citée par les écrivains et les
    penseurs, mais elle reste largement méconnue. Sans doute parce qu'il n'y a
    jamais eu d'ouvrage qui la présente sans tomber dans une sorte d'imitation de
    son style qui, au lieu d'éclairer l'oeuvre, l'obscurcit davantage (ou la
    « récupère » à mauvais escient : voir Jonathan Littell...). Maurice Blanchot
    critique est sans doute le premier essai qui, tout en rendant accessible ses
    écrits, propose aussi une réflexion sur le sens de son parcours (de l'extrême
    droite pendant l'entre-deux-guerres à l'engagement à gauche), l'un des plus
    révélateurs de la mise en crise de la littérature par l'histoire au XXe siècle.
    Yun Sun Limet est née à Séoul en 1968. De nationalité belge, elle vit à Paris
    depuis 1993. Docteur ès lettres, elle a enseigné à Paris 8 et à l'Université
    catholique de Louvain, avant de travailler dans l'édition. Elle a publié de
    nombreux articles de théorie littéraire et a dirigé avec Pierre-Emmanuel Dauzat
    un livre sur Cioran, paru en octobre 2009 chez Gallimard. Elle est également
    auteur de fictions (Les Candidats, Prix de la première oeuvre de la Communauté
    française de Belgique, La Martinière, 2004, Points-Seuil, 2005 ; Amsterdam,
    L'Olivier, 2006 ; Mille neuf cent quatre-vingt-treize, La Rue de Russie, 2009)
    et membre du comité de rédaction du site littéraire remue.net fondé par
    François Bon.

  • Amsterdam

    Yun Sun Limet

    Quelque part dans les Ardennes, un professeur de musique, chanteur et compositeur à ses heures, tombe follement amoureux d'une jeune groupie, Claire. Alors qu'il se produit pour la millième fois dans un petit club des environs, un producteur lui propose de tenter sa chance aux Etats-Unis. Il accepte; Claire refuse de le suivre. Là-bas, il connaît le triomphe avec son premier single. Mais le succès s'arrête là, net. Il reste le chanteur d'un tube, s'épuise en tournées minables et atterrit à Amsterdam, une insignifiante petite ville américaine. Il est taraudé par le souvenir d'un amour manqué, au point d'entreprendre l'impossible voyage retour, vers Claire. Amsterdam est la confession d'un homme incapable d'aller au bout de ses sentiments ; d'un musicien tué par le succès d'un seul titre. D'un homme qui, entre coups du sort et difficultés à tenir les rênes de ses désirs, se condamne à vivre en demi-teinte...

  • Une énigme spéciale Historique.
    Accident ? Suicide ?
    Pour Frère Luc, la chute mortelle de Frère Thomas est très suspecte.
    Qui aurait pu «aider» le moine à faire le saut de l'ange ?
    Avec ses compagnons Guillaume et Mahaut, Frère Luc mène discrètement l'enquête.
    Suis-le dans les recoins du monastère du Mont-Saint-Michel, aide-le à dénicher les indices, et vis une aventure captivante !
    Une vraie histoire à suspense, des exercices, des corrigés pour un travail en complète autonomie, des rappels de cours sur les notions abordées dans l'ouvrage !

  • Accident ? Suicide oePour Frère Luc, la chute mortelle de Frère Thomas est très suspecte.Qui aurait pu "aider" le moine à faire le saut de l'ange oeAvec ses compagnons Guillaume et Mahaut, Frère Luc mène discrètement l'enquête.Suis-le dans les recoins du monastère du Mont-Saint-Michel, aide-le à dénicher les indices, et vis une aventure captivante !

  • Une énigme spéciale Historique.
    Accident ? Suicide ?
    Pour Frère Luc, la chute mortelle de Frère Thomas est très suspecte.
    Qui aurait pu «aider» le moine à faire le saut de l'ange ?
    Avec ses compagnons Guillaume et Mahaut, Frère Luc mène discrètement l'enquête.
    Suis-le dans les recoins du monastère du Mont-Saint-Michel, aide-le à dénicher les indices, et vis une aventure captivante !
    Une vraie histoire à suspense, des exercices, des corrigés pour un travail en complète autonomie, des rappels de cours sur les notions abordées dans l'ouvrage !

  • Accident ? Suicide ? Pour Frère Luc, la chute mortelle de Frère Thomas est très suspecte.
    Qui aurait pu "aider" le moine à faire le saut de l'ange ? Une collection originale et ludique, qui allie lecture, suspense et révisions.

  • Accablé d'une postérité perpétuellement vouée aux polémiques les plus navrantes, mais qui suffirent à blesser ses amis de toujours, Cioran fut, à d'autres moments, l'objet de récupérations insidieuses. Une chose est sûre : c'est d'un sourire narquois que l'auteur du Précis de décomposition eût neutralisé "la curée des scribes funèbres" qui l'assaille. Il était temps de rendre à la littérature cet ami de Beckett et de Michaux, avec lesquels il vécut en "intense proximité". De célébrer celui que Paul Celan, Saint-John Perse et Octavio Paz, parmi tant d'autres, saluèrent. Par un effet d'ombre portée de ses écrits peut-être, on a pu penser à un Cioran solitaire, coupé de son époque et de ses contemporains. La lecture attentive de ses oeuvres, l'analyse serrée de ce qui s'est joué lorsqu'il choisit d'abandonner sa langue maternelle pour mieux renaître en français et en littérature, révèlent au contraire un homme attentif à ses pairs. Pour preuve, ce dialogue, d'une richesse insoupçonnée, qu'il soutint constamment avec Fondane, Paulhan, Sartre et Blanchot. Ce volume, qui croise les voix et les regards les plus divers comme les plus inédits, s'efforce de rendre à l'oeuvre de Cioran sa dimension européenne.

  • Accident ? Suicide ? Pour Frère Luc, la chute mortelle de Frère Thomas est très suspecte.
    Qui aurait pu "aider" le moine à faire le saut de l'ange ? Une collection originale et ludique, qui allie lecture, suspense et révisions.

empty