À propos

« Sur toutes les affaires, petites ou grandes, qui ont occupé Paris et la France depuis 1924, Jacques Bainville confie son impression. Une représentation théâtrale, une lecture, une publication des lettres de Napoléon, une candidature aux élections législatives, les déclarations d'un ministre, les crises financières, les difficultés diplomatiques, tout est objet de remarques pittoresques et de réflexions valables. Mais ce qui fait la valeur exceptionnelle de ces articles séparés, c'est que sous la diversité des phénomènes se retrouve l'unité de la pensée. Ces notes qui sont sans lien apparent concourent toutes à une impression d'ensemble. (.) Jacques Bainville qui avait une vaste culture et qui avait beaucoup réfléchi savait qu'il n'y a pas de questions isolées. Tout problème a des causes souvent anciennes et touche à beaucoup d'autres. Peu d'écrivains ont eu, comme l'auteur, la faculté de saisir les rapports entre les choses. (.) Tout le livre est d'un historien et d'un philosophe. De là la sérénité constante. Il y a dans ce recueil d'articles peu de passion. Mais ce n'est point par manque de flamme. Un écrivain qui a confiance dans les destinées de son pays peut s'affliger des erreurs. Il ne se désespère jamais. » André Chaumeix, extrait de la préface d'origine, 1939.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    Jacques Bainville

  • Éditeur

    BELLES LETTRES

  • Distributeur

    BELLES LETTRES

  • Date de parution

    08/04/2015

  • Collection

    Le Gout Des Idees

  • EAN

    9782251200507

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    320 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    360 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jacques Bainville

Journaliste, historien, essayiste, Jacques Bainville (1879-1936), de l'Académie française, fut l'un des grands intellectuels de droite du premier XXe siècle. Les Conséquences politiques de la paix (1919) et Napoléon (1931) demeurent des classiques incontournables et des modèles de jugement. Ses adversaires eux-mêmes, opposants de l'Action française, ont rendu hommage à son talent littéraire et à l'acuité de son esprit. Préface d'Antoine Prost.

empty