L'empire du livre ; pour une histoire du savoir scholastique (1200-13801) ; la raison scholastique Tome 2

À propos

Un empire - la domination exercée par la Bible et les autorités - fit naître en retour le rêve d'exercer un pouvoir par l'activité intellectuelle, fondée sur une maîtrise du Livre et matérialisée par les productions de textes. Ainsi s'établit le savoir scolastique. Le présent ouvrage propose une étude du sens et des moyens de l'activité de pensée lors d'un des beaux matins de l'Occident médiéval. Alain Boureau montre d'abord comment se forma une communauté intellectuelle, qui était aussi une corporation sociale, source de promotion et d'exclusion, d'exaltation libre et de dures contraintes. L'institution s'établit autour d'un texte d'enseignement et de débat, les Sentences de Pierre Lombard. Un savoir nouveau en terre chrétienne impliquait de maîtriser les éléments de l'héritage religieux et ancestral : la Bible, les principes de la foi et la patristique. Après avoir analysé les techniques textuelles mises en pratique, que sont l'abstraction intellectuelle et son complément, la casuistique, l'analyse universelle et l'élaboration des distinctions, Alain Boureau oppose la formation d'un langage rationnel dans la communauté scolastique au discours institutionnel qui se solidifia, et à la grande singularité d'une parole individuelle issue de la langue commune. L'Empire du livre constitue, après La Religion de l'État, le deuxième volume de la série La Raison scolastique.


Sommaire

Introduction.
Chapitre 1.
Fondation et fragmentation d'un savoir unifié. La théologie à l'université.
Chapitre 2.
Une communauté textuelle. Le rassemblement initial autour des Sentences de Pierre Lombard.
Chapitre 3.
Dispertion de la tribu savante. L'individualité de la pensée dans les commentaires des Sentences.
Chapitre 4.
La raison biblique.Les écoles, l'université et l'exégèse biblique .
Chapitre 5.
Domination des héritages. L'autonomie de la pensée scolastique face à la tradition et à la foi.
Chapitre 6.
L'abstraction et la casuistique.
Chapitre 7.
L'analyse universelle. Reprises critiques et distinctions.
Chapitre 8.
La langue scolastique et ses silences. Les écoles, les censures et l'individu pensant.
Conclusion.
Bibliographie.
Index.

Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    Alain Boureau

  • Éditeur

    Belles Lettres

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    11/09/2007

  • Collection

    Histoire Belles Lettres

  • EAN

    9782251380858

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    320 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    496 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Alain Boureau

Alain Boureau est directeur d'études à l'EHESS, spécialiste d'histoire de la scolastique médiévale. Parmi ses ouvrages récents : La Raison scolastique (3 vol. parus entre 2006 et 2008), En somme. Pour un usage analytique de la scolastique médiévale (2011) et une édition critique et bilingue des Questions disputées de Richard de Mediavilla (six volumes parus aux Belles-Lettres depuis 2011). Aux Belles Lettres, il dirige également avec Michel Desgranges la collection « Histoire » et avec Ruedi Imbach la « Bibliothèque scolastique ».

empty