À propos

Cinq ans après les événements de Rifteurs, le monde s´écroule. Lenie a rapporté le terrible virus Behemoth du fond des abysses qui détruit la biosphère terrestre et tue des millions de gens. Tout autour du globe règne le chaos, nombre de gouvernements sont tombés, des guerres éclatent partout, des sectes suicidaires fleurissent et l´ancien réseau Internet est aux mains de monstres artificiels révérant Lenie comme une déesse...

Dans une station au fond de l´océan, quelques nantis attendent un miracle. Mais Lenie sait où les trouver...


Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction


  • Auteur(s)

    Watts Peter

  • Traducteur

    SERGE QUADRUPPANI

  • Éditeur

    Fleuve Editions

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    15/11/2012

  • Collection

    Rendez-vous Ailleurs

  • EAN

    9782265096844

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    508 Pages

  • Longueur

    24.2 cm

  • Largeur

    15.6 cm

  • Épaisseur

    3.5 cm

  • Poids

    616 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Peter Watts

Phénomène irréductible à toute tentative de définition, canadien né en 1958, docteur en biologie marine, Peter Watts vient à l'écriture assez tardivement. Ses premières nouvelles paraissent au début des années
90, Starfish (opus initial d'une trilogie apocalyptique), son premier roman, en 1999. L'ensemble de son oeuvre publiée pèse à ce jour cinq romans (la trilogie « Starfish », à laquelle s'ajoute Vision aveugle, stupéfiante histoire de premier contact extraterrestre dont il a donné un prolongement avec le roman Exopraxie en 2013 - tous ces ouvrages étant disponibles chez Pocket à l'exception du dernier, au Fleuve), six, si on compte Crysis Legion, une adaptation du jeu vidéo éponyme, ainsi qu'une grosse vingtaine de nouvelles. Pas grand-chose, en somme. Et pourtant, il n'est pas exagéré de dire qu'à l'heure actuelle, Watts s'avère l'un des auteurs de SF (tendance « hard », naturellement) les plus innovants qui soit. Ainsi, à l'instar d'un Ted Chiang, d'un Greg Egan ou d'un Vernor Vinge, Watts appartient à cette école du « vertige », ces auteurs qui, en questionnant le futur, non seulement interrogent le présent, mais le font avec des idées si vertigineuses, justement, qu'à chaque fois ou presque, ils nous rappellent combien la science-fiction est un champ littéraire essentiel, tant d'un point de vue intellectuel qu'émotionnel. Un maître en devenir, à n'en pas douter, ici consacré dans sa pleine mesure.

empty