Rifteurs

Traduit de l'ANGLAIS (CANADA) par GILLES GOULLET

À propos

Lenie Clarke a survécu à l'explosion nucléaire qui a détruit la station des abysses dans laquelle elle travaillait. De retour sur la côte américaine, elle découvre les ravages du tsunami causé par l'explosion. Dans le chaos ambiant, personne ne la remarque, personne ne sait quel danger elle représente : porteuse de la bactérie ßehemoth, elle est susceptible d'anéantir la vie sur Terre.
Mais bientôt Lenie est repérée par Maelström, cette entité pensante et indépendante qu'on appelait autrefois Internet...


Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction


  • Auteur(s)

    Peter Watts

  • Traducteur

    GILLES GOULLET

  • Éditeur

    Pocket

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    11/04/2013

  • Collection

    Science-fiction

  • EAN

    9782266220569

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    472 Pages

  • Longueur

    17.9 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    250 g

  • Support principal

    Poche

Peter Watts

Phénomène irréductible à toute tentative de définition, canadien né en 1958, docteur en biologie marine, Peter Watts vient à l'écriture assez tardivement. Ses premières nouvelles paraissent au début des années
90, Starfish (opus initial d'une trilogie apocalyptique), son premier roman, en 1999. L'ensemble de son oeuvre publiée pèse à ce jour cinq romans (la trilogie « Starfish », à laquelle s'ajoute Vision aveugle, stupéfiante histoire de premier contact extraterrestre dont il a donné un prolongement avec le roman Exopraxie en 2013 - tous ces ouvrages étant disponibles chez Pocket à l'exception du dernier, au Fleuve), six, si on compte Crysis Legion, une adaptation du jeu vidéo éponyme, ainsi qu'une grosse vingtaine de nouvelles. Pas grand-chose, en somme. Et pourtant, il n'est pas exagéré de dire qu'à l'heure actuelle, Watts s'avère l'un des auteurs de SF (tendance « hard », naturellement) les plus innovants qui soit. Ainsi, à l'instar d'un Ted Chiang, d'un Greg Egan ou d'un Vernor Vinge, Watts appartient à cette école du « vertige », ces auteurs qui, en questionnant le futur, non seulement interrogent le présent, mais le font avec des idées si vertigineuses, justement, qu'à chaque fois ou presque, ils nous rappellent combien la science-fiction est un champ littéraire essentiel, tant d'un point de vue intellectuel qu'émotionnel. Un maître en devenir, à n'en pas douter, ici consacré dans sa pleine mesure.

empty