les hommes hors-jeu

les hommes hors-jeu

Traduction MARTIN DANES  - Langue d'origine : TCHEQUE

À propos

Emmanuel Habasko est un jeune chômeur habitant avec son père dans un petit appartement de Zizkov, ville prolétaire récemment rattachée à la capitale tchécoslovaque. Faute de moyens, il est contraint de tout partager avec son père, y compris le lit. Il partage aussi avec lui sa passion pour l'équipe de football du Victoria que tous les authentiques Zizkoviens soutiennent.
Monsieur Naceradec est un commerçant juif, propriétaire d'un magasin de confection d'imperméables. Malgré sa domiciliation à Zizkov, il est supporter de l'équipe de foot pragoise du Slavia, concurrente du Victoria. La première rencontre entre Emmannuel Habasko et Monsieur Naceradec dans les gradins d'un stade durant un match entre le Victoria et le Slavia ne peut que se terminer mal...
À travers le récit de l'amitié entre un jeune prolétaire tchèque et un commerçant juif, supporters de deux clubs de foot rivaux, l'auteur décrit avec humour la cohabitation paisible entre diverses cultures, ethnies et croyances peuplant les faubourgs pragois à la veille de l'occupation nazie.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782352701460

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    320 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    0.1 cm

  • Poids

    425 g

  • Distributeur

    Dod & Cie

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Karel Polácek

Karel Polček, n en 1892 Rychnov nad Kněžnou et mort en 1945 en camp de concentration, compte parmi les crivains tchques les plus rputs de la premire moiti du xxe sicle. Proche des frres Josef et Karel Čapek, il est l'auteur de nombreux textes o l'humour ctoie la satire et de romans de moeurs qui peignent la vie de petites gens dans la Tchcoslovaquie d'entre-deux-guerres.Journaliste de presse crite, il s'est fait connatre par ses billets tirs des salles d'audience pragoises. Il a travaill comme rdacteur pour le quotidien Lidove noviny et le journal Tvorba. En 1939, ses origines juives lui ont valu un licenciement de la rdaction de Lidove noviny. En 1943, il a t dport dans le camp de Terezin (Theresienstadt). Il est mort Gleiwitz, quatre mois avant la fin de la guerre.Ses livres humoristiques sont devenus des classiques de la littrature tchque : ct de Nous tions cinq (Bylo ns pět), on peut siter et L'Auberge la table de pierre (Hostinec U kamennho stolu) et Les Hommes hors-jeu (Muži v offsidu). Toute son oeuvre est indite en franais.

empty