L'historien face à l'animal : l'exemple du moyen âge

À propos

Longtemps les historiens ne se sont guère préoccupés de l'animal, abandonnant celui-ci aux recueils d'anecdotes et à la «petite histoire». Leur attitude a toutefois changé au cours des dernières décennies, et l'animal est enfin devenu un objet d'étude à part entière. Dans cette mutation, les médiévistes ont joué un rôle pionnier, mais pour ce faire ils ont dû affronter différents obstacles. S'il est patent que le Moyen Âge est prolixe sur les animaux - sans doute plus que toute autre époque, du moins en Europe - la zoologie médiévale n'est pas la zoologie moderne: les pièges de l'anachronisme guettent le chercheur à chaque coin de document.

Après avoir exposé ces obstacles et ces pièges, l'ouvrage de Michel Pastoureau présente les principaux terrains documentaires sur lesquels peut s'aventurer l'historien, parmi lesquels: les bestiaires et le Roman de Renart pour ce qui est des textes; les miniatures pour ce qui est des images. Ce faisant, il s'interroge sur plusieurs questions essentielles. Que faire des savoirs de notre temps quand on est historien d'un passé lointain? Comment éviter de conduire des enquêtes téléologiques? En quoi la zoologie d'aujourd'hui aide-t-elle à étudier la zoologie médiévale? Nos connaissances actuelles ne sont pas des vérités, seulement des étapes dans l'histoire des savoirs.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire


  • Auteur(s)

    Michel Pastoureau

  • Éditeur

    Ecole Nationale Des Chartes

  • Distributeur

    Cid - Fmsh

  • Date de parution

    25/05/2023

  • Collection

    Propos

  • EAN

    9782357231818

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    70 Pages

  • Longueur

    16.5 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Poids

    70 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Michel Pastoureau

Michel Pastoureau est historien. Directeur d'études à l'Ecole pratique des hautes études et à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, il a notamment publié au seuil, dans " la librairie du XXIe siècle ", l'Etoffe du diable. Une histoire des rayures et des tissus rayés (1991) et Une histoire symbolique du Moyen Age occidental (2004).

Directeur d'études à l'École pratique des hautes études et à l'École des hautes études en sciences sociales, il a de nombreux ouvrages au Seuil, pour la plupart repris en « Points Histoire » : L'Étoffe du diable. Une histoire des rayures et des tissus rayés, Bleu. Histoire d'une couleur, Noir. Histoire d'une couleur, et, avec Dominique Simonnet, Le Petit Livre des couleurs (« Points Histoire », 2007). Son autobiographie, Les Couleurs de nos souvenirs (« La Librairie du XXIe siècle », 2010) a reçu le Prix Médicis Essai.

empty