Comme elles sont (Édition établie et présentée par Blandine de Caunes)

À propos

En ce début du XXIe siècle où la place et les droits des femmes régressent dans tant de pays, il est urgent de lire, de relire, Benoîte Groult. Grande romancière, traduite dans le monde entier, mais aussi grande féministe, elle fut une pionnière dans tous les combats pour les femmes.
Journaliste et romancière, Benoîte Groult a voué une grande partie de sa vie à défendre la cause des femmes. Puisé dans son expérience personnelle et dans son engagement, son féminisme est à figure humaine, sans concession mais sans haine, animé par un humour salvateur. Bien avant le mouvement #MeToo, Benoîte Groult écrivait : " Le féminisme n'a jamais tué personne. Le machisme tue tous les jours. " Elle fut la première à dénoncer l'excision, la première à remettre à l'honneur Olympe de Gouges. Son essai Ainsi soit-elle, publié en 1975 et vendu à plusieurs millions d'exemplaires, reste encore et toujours une bible du féminisme.
Benoîte Groult rencontre le succès dès la parution du Journal à quatre mains (1958), écrit avec sa soeur Flora. Les Vaisseaux du coeur (1988), où elle décrit une passion physique de façon très crue - chose rare à l'époque... pour une femme -, devenus un best-seller international, ont été adaptés au cinéma et au théâtre. Dans La Touche étoile (2006), son dernier roman, elle raconte comment son héroïne, 80 ans, s'est juré de ne pas se laisser déborder par la vieillesse dans un monde où " vieillir est un délit ". Ce plaidoyer sensible pour le droit de mourir dans la dignité dit son refus de se laisser confisquer sa mort, comme elle avait refusé de se laisser confisquer son ventre.
On découvrira également de larges extraits inédits de son journal intime dans lesquels apparaît parmi d'autres la figure de François Mitterrand, ami intime du couple qu'elle formait avec l'écrivain Paul Guimard.
Oui, plus que jamais il faut lire, relire Benoîte Groult, en ce début du XXIe siècle où les droits des femmes régressent dans tant de pays, et pas seulement à l'autre bout du monde.

Ce volume contient : Journal à quatre mains - Les Vaisseaux du coeur - La Touche étoile - Ainsi soit-elle - Le Féminisme au masculin - Olympe de Gouges, la première féministe moderne, des extraits du Journal inédit de Benoîte Groult, ainsi que ses préfaces à trois ouvrages traitant des mutilations sexuelles féminines et des femmes battues.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Benoîte Groult

  • Éditeur

    Bouquins

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    04/04/2024

  • EAN

    9782382925775

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    1 152 Pages

  • Longueur

    20.2 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    3.5 cm

  • Poids

    690 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Benoîte Groult

Benoîte Groult est née à Paris. Elle est la fille d'André Groult, décorateur et de Nicole, soeur du couturier Paul Poiret, et qui créa sa propre maison de couture.
Sa jeunesse s'est déroulé dans un milieu "artiste", ses parents fréquentant les peintres et les écrivains d'avant guerre, Picasso, Picabia, Jouhandeau, Paul Morand etc ... Marie Laurencin fut sa marraine.
Elle fera des études classiques puis Licence-ès-Lettres, Latin, Grec et Philologie, et obtient un certificat d'Etudes Pratiques d'Anglais.
Enseigne le latin et la Littérature pendant 3 ans, puis entre à la radiodiffusion où elle devient journaliste pour les magazines tel que Elle, Marie-Claire, Parents...
Elle fut mariée en seconde noces au grand reporter Georges de Caunes dont elle a deux filles. Puis, elle se remarie, en 1951, à l'écrivain Paul Guimard dont elle a une fille.
En 1978 elle fonde un mensuel féministe avec Claude Servan Schreiber "F MAGAZINE" dont elle assure les éditoriaux.
De 1984 à 1986 elle assure la présidence de la "Commission de Terminologie pour la féminisation des noms de métiers, de grades et de fonctions", fondée par Yvette Roudy, alors Ministre des Droits des Femmes. Où travaillent des grammairiens, des linguistes, des écrivains (arrêté de féminisation publié au Journal Officiel en mars 86).
Depuis 1982 elle est membre du Jury Fémina.

empty