le conflit n'est pas une agression

le conflit n'est pas une agression (traduction conjointe Joséphine Gross)

Traduction JULIA BURTIN ZORTEA  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Dans cet essai, Sarah Schulman fait le pari de lier les relations intimes, les luttes contemporaines autour du racisme ou du sida et la politique internationale. Elle met en avant la persistance, ici et là, de fallacieuses accusations d'agressions mobilisées pour décliner la responsabilité de chacun dans une situation conflictuelle.

Sommaire

Introduction | Un manifeste réparateur.
Méthodologie.
Affronter et gérer le conflit.
Les changements positifs sont possibles.
Première partie | Le soi conflictuel et l'État abusif.
Chapitre 1 | In Love: Conflict Is Not Abuse.
Chapitre 2 | Se défaire de l'intime : l'État et la production de la violence.
Chapitre 3 | La police et les politiques d'exagération de la souffrance.
Chapitre 4 | La criminalisation du VIH au Canada.
Deuxième partie | L'incitation à l'escalade.
Chapitre 5 | À propos de l'escalade.
Chapitre 6 | Le réflexe de fuite maniaque : l'élément déclencheur et l'excusion.
Chapitre 7 | Familles queers, maternité compensatoire et culture politique de l'escalade.
Troisième partie | Domination/traumatisme et justification de l'injustice : la guerre israélienne à Gaza.
Chapitre 8 | Assister au génocide en temps réel.
Conclusion | Le devoir de réparation.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782490077489

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    248 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    338 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Sarah Schulman

Sarah Schulman est romancière, dramaturge, historienne et
militante LGBT. Elle est professeure titulaire au College of
Staten Island et professeure invitée au New York Institute for
the Humanities. Elle a été membre fondatrice de la « AIDS
Coalition to Unleash Power » à New York et s'est engagée
dans un projet de recueil et d'archivage de témoignages de
personnes ayant activement participé aux actions menées
dans le cadre de la lutte contre le SIDA aux États-Unis dans
les années 1980 et 1990. Elle est aujourd'hui une historienne
reconnue de l'action des femmes au sein du mouvement ACT
UP aux États-Unis. Son premier essai traduit en français et
publié en 2018 aux Éditions B42, La Gentrification des
esprits, a rencontré un franc succès public et critique.

empty