À propos

« Les Français ne sont ni une race ni un empire; ils sont mieux, ils sont une nation. » Pour Jacques Bainville, ce qui a fait la France, ce sont essentiellement ses rois, le christianisme et les guerres européennes à travers un processus historique long et complexe. Son peuple est un mélange. Ses frontières ne sont pas naturelles. Elle est une invention, « oeuvre de l'intelligence et de la volonté. »Cette vision, Jacques Bainville l'expose en un peu plus de 300 pages dans lesquelles il réussit à expliquer toute l'histoire politique et diplomatique du pays en termes de causes et de conséquences. Il le fait dans un style limpide, avec un rare esprit de synthèse et un indéniable talent de narrateur. Inévitablement, certaines opinions défendues dans le livre - écrit dans les années 1920 - apparaissent aujourd'hui outrancières. À cette époque, les Républiques ne cumulent que 65 ans d'existence et offrent un bilan contrasté qui le conduisent à affirmer « Les Rois ont fait la France. Elle se défait sans Roi ». Il ne voit dans la Révolution qu'anarchie, décadence et illusion en réaction à la perspective quasi-religieuse du messie-peuple de Michelet. Malgré ces quelques excès, « L'Histoire de France » de Bainville demeure un livre particulièrement stimulant, qui marque durablement l'esprit, et que tout passionné d'histoire doit absolument avoir lu.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de France


  • Auteur(s)

    Jacques Bainville

  • Éditeur

    Jalon

  • Distributeur

    Jalon

  • Date de parution

    10/10/2022

  • EAN

    9782491068509

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    24.6 cm

  • Largeur

    18.9 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    750 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jacques Bainville

Journaliste, historien, essayiste, Jacques Bainville (1879-1936), de l'Académie française, fut l'un des grands intellectuels de droite du premier XXe siècle. Les Conséquences politiques de la paix (1919) et Napoléon (1931) demeurent des classiques incontournables et des modèles de jugement. Ses adversaires eux-mêmes, opposants de l'Action française, ont rendu hommage à son talent littéraire et à l'acuité de son esprit. Préface d'Antoine Prost.

empty