À propos

Décrite pour la première fois cinq siècles avant notre ère, la licorne a longtemps intrigué les zoologues, attiré les voyageurs, séduit les artistes et fait rêver les poètes. Mais cet animal composite, qui emprunte une partie de son anatomie au cerf, au bouc, à la jument, voire à l'âne, au lion ou à l'éléphant, existe-t-il vraiment ? Jusqu'au début de l'époque moderne, les plus hautes autorités du savoir occidental Aristote, Pline, la Bible, les bestiaires ont répondu par l'affirmative ; et les images et les oeuvres d'art ont été nombreuses à la mettre en scène.
Les premiers doutes apparaissent au XVIe siècle, mais ce n'est qu'à l'époque des Lumières que la licorne disparaît des manuels de zoologie. Désormais, seuls les artistes et les poètes lui restent fidèles et en font même, aux XIXe et XXe siècles, l'animal vedette de leur bestiaire onirique et symbolique. La nouvelle présentation au musée de Cluny, à Paris, des célèbres tapisseries de La Dame à la licorne fournit l'occasion de faire le point sur l'histoire de cette créature indomptable, symbole de pureté et de virginité, dont la corne merveilleuse a pour vertu d'annihiler les effets du poison et d'éloigner les forces du mal.


Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art


  • Auteur(s)

    Michel Pastoureau, Elisabeth Delahaye

  • Éditeur

    Reunion Des Musees Nationaux

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    24/08/2013

  • EAN

    9782711861125

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    146 Pages

  • Longueur

    27 cm

  • Largeur

    23.3 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    936 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Michel Pastoureau

Michel Pastoureau est historien. Directeur d'études à l'Ecole pratique des hautes études et à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, il a notamment publié au seuil, dans " la librairie du XXIe siècle ", l'Etoffe du diable. Une histoire des rayures et des tissus rayés (1991) et Une histoire symbolique du Moyen Age occidental (2004).

Directeur d'études à l'École pratique des hautes études et à l'École des hautes études en sciences sociales, il a de nombreux ouvrages au Seuil, pour la plupart repris en « Points Histoire » : L'Étoffe du diable. Une histoire des rayures et des tissus rayés, Bleu. Histoire d'une couleur, Noir. Histoire d'une couleur, et, avec Dominique Simonnet, Le Petit Livre des couleurs (« Points Histoire », 2007). Son autobiographie, Les Couleurs de nos souvenirs (« La Librairie du XXIe siècle », 2010) a reçu le Prix Médicis Essai.

empty