À propos

La politique de la littérature n'est pas celle des écrivains et de leurs engagements. Elle ne concerne pas non plus la manière dont ils représentent les structures sociales ou les luttes politiques. L'expression " politique de la littérature " suppose un lien spécifique entre la politique comme forme de la pratique collective et la littérature comme régime historiquement déterminé de l'art d'écrire. Ce livre s'attache à montrer comment la révolution littéraire bouleverse de fait l'ordre sensible qui soutenait les hiérarchies traditionnelles, mais aussi pourquoi l'égalité littéraire déjoue toute volonté de mettre la littérature au service de la politique ou à sa place. Il met ses hypothèses à l'épreuve sur quelques écrivains: Flaubert, Tolstoï, Mallarmé, Brecht, Borges, et quelques autres. Il en montre aussi les conséquences pour l'interprétation psychanalytique, la narration historique, ou la conceptualisation philosophique.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    Jacques Rancière

  • Éditeur

    Galilee

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    11/01/2007

  • EAN

    9782718607351

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    231 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    360 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jacques Rancière

Jacques Rancière est une des
grandes figures actuelles de la philosophie
française. Derniers ouvrages parus : Le
Partage du sensible, Le Destin des images,
Malaise dans l'esthétique, La Haine de
la démocratie, Chronique des temps
consensuels, Politique de la littérature,
Le Spectateur émancipé, Et tant pis pour
les gens fatigués - Entretiens et Moments
politiques - Interventions 1977-2009.

empty