le scribe et son ombre le scribe et son ombre
le scribe et son ombre
le scribe et son ombre

À propos

C'est un " autoportrait " que nous offre le grand écrivain marocain dans cette évocation de ses années de formation et de son parcours. Né en 1938 dans un pays colonisé, le Maroc, formé dans le pays colonisateur, la France, dont il adopte la langue, Abdelkébir Khatibi est le témoin de la décolonisation et des nombreuses questions qu'elle soulève, notamment celle de la rupture dans les chaînons de transmission et les problèmes d'identité qu'elle pose.
Proche de Barthes et Derrida, son oeuvre est traduite en plusieurs langues.

Rayons : Littérature générale > Poésie

  • EAN

    9782729117870

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Nombre de pages

    127 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    152 g

  • Distributeur

    Pollen

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Abdelkebir Khatibi

Né à El Jadida au Maroc en 1938, Abdelkébir Khatibi a grandi dans un quartier populaire proche de la mer. Après le décès de son père, théologien et négociant, il est élève au collège Sidi Mohammed à Marrakech, entre 1950 et 1957. Il écrit ses premiers poèmes à douze ans, en arabe, ensuite en français qui devient sa langue d'écriture. Il fait ses études supérieures à la Sorbonne entre 1958 et 1964 et obtient son doctorat en sociologie en 1965. À son retour au Maroc, il mène une intense activité : chercheur, écrivain, enseignant, intellectuel engagé dans la politique à travers le Syndicat de l'enseignement supérieur dont il est l'un des fondateurs. Il publie en 1971 son premier ouvrage littéraire, La Mémoire tatouée, récit autobiographique qui inaugure une série de livres et d'études dans trois domaines : la littérature proprement dite, la recherche en science sociale, la critique d'art. En 1979, il arrête d'enseigner pour se consacrer à la recherche et à l'écriture. Il devient directeur de l'Institut universitaire de la recherche scientifique (Rabat) de 1994 à 2003. Son ½uvre (une trentaine d'ouvrages et plus de 150 articles : études, entretiens) est traduite en plusieurs langues. Parmi ses distinctions, on notera un des Grands prix de l'Académie française (1994), le Grand Prix du Maroc (1998), le prix de l'Afrique méditerranéenne/Maghreb (2003).

empty