ces mots que l'on retient ces mots que l'on retient
ces mots que l'on retient
ces mots que l'on retient

À propos

Après la mort de son mari, Graça revient habiter la maison vide de son enfance. Elle tourne en rond, accablée par ses souvenirs. Elle revoit son père, autoritaire et in?exible ; sa jeune belle-mère qu'elle a surprise en train d'embrasser le cousin Vasco, dont elle était elle-même amoureuse. Elle repense aux huit années qu'elle a passées avant de les trahir, de les dénoncer à son père... Elle est obsédée par l'image de ce père furieux qui l'a chassée et est mort sans lui pardonner.
Maria Judite de Carvalho est née en 1921 et décédée en 1998. Elle fut la femme de l'écrivain portugais Urbano Tavares Rodrigues. Elle tint durant plusieurs années des chroniques sur des choses vues et entendues dans des journaux portugais. Son oeuvre, commencée en 1959 avec le bref récit Tous ces gens, Mariana..., compte parmi les plus étranges mais aussi parmi les plus intéressantes du XXe siècle en Europe. Ses romans et nouvelles se caractérisent par une liberté de ton, particulièrement ironique, et une apparente légèreté sous laquelle se pro?lent de nombreuses questions existentielles d'importance.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782729119348

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    95 Pages

  • Longueur

    16.5 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    76 g

  • Distributeur

    Pollen

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

empty