le Père Goriot le Père Goriot
le Père Goriot
le Père Goriot

le Père Goriot (édition de Pierre-Georges Castex)

À propos

Scène parisienne, roman de déchéance, l'intrigue du père Goriot tiendrait en deux lignes : un brave homme, une pension bourgeoise, deux filles qui le dépouillent. Mais c'est aussi la clé de voûte de son cycle romanesque que livre ici Balzac. En systématisant pour la première fois le retour de ses personnages, l'auteur se joue des codes et révèle les destins croisés du jeune Rastignac et de Bianchon, les malheurs de la vicomtesse de Beauséant, ou le secret de Vautrin... Un coup de maître qui fait du Père Goriot un chef-d'oeuvre aux innombrables lectures. L'apparat critique de Pierre-Georges Castex accompagne le lecteur dans ce roman-carrefour à double fond, et aide à retracer l'histoire complexe de son édition.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782812412318

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    480 Pages

  • Longueur

    18.5 cm

  • Largeur

    11.3 cm

  • Épaisseur

    2.8 cm

  • Poids

    494 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Honoré de Balzac

1799-1850
Né à Tours, dans un milieu bourgeois, Balzac est pensionnaire chez les Oratoriens de Vendôme, puis dans deux établissement parisiens. En 1819, il abandonne le droit pour se consacrer à la littérature et comme à écrire sous des pseudonymes. En 1825, ses insuccès l'amènent à se lancer dans les affaires (imprimerie, fonderie de caractères). Malgré l'aide de Mme de Berny, de quinze ans son aînée avec qui il entretient une liaison qui lui fait une place dans le monde, il connaît de graves difficultés financières. Ses premiers succès auprès du grand public sont, en 31, La Peau de chagrin et trois ans plus tard, le Père Goriot. C'est en 1842 qu'il adopte pour son oeuvre le titre de Comédie Humaine.Il vient d'épouser Mme Hanska, riche veuve polonaise, avec qui il entretient depuis plusieurs années une liaison amoureuse, losrqu'il meurt à l'âge de cinquante ans.
Balzac pensait que chaque individu dispose d'une réserve limitée d'énergie: en vivant intensément, l'homme brûle sa vie. Son destin a illustré de façon dramatique le symbole de la Peau de chagrin.

empty