À propos

L'auteur des Conséquences politiques de la paix, qui anticipait dès 1920 le second conflit mondial, a tenu son journal pendant les premiers mois de la Grande Guerre d'août 1914 à juin 1915.
Il en résulte des portraits tracés sur le vif, des fulgurances et surtout une implacable analyse des événements qui montre un Bainville sachant que la guerre ne se terminerait pas après un armistice. Il avait parfaitement saisi les mécanismes à l'oeuvre qui mettraient à mal dans ses fondements l'équilibre européen.
A la lecture de ces pages, on découvre que Bainville ne pratiqua jamais le bourrage de crânes.
Il n'exacerba pas non plus les passions nationales. Puisant ses informations aux meilleures sources, il note chaque jour ses impressions.
Un document en partie inédit, le témoignage d'un grand penseur lucide.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799) > Première Guerre mondiale


  • Auteur(s)

    Jacques Bainville

  • Éditeur

    BARTILLAT

  • Distributeur

    INTERFORUM

  • Date de parution

    26/10/2000

  • EAN

    9782841002405

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    396 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    12.4 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    407 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jacques Bainville

Journaliste, historien, essayiste, Jacques Bainville (1879-1936), de l'Académie française, fut l'un des grands intellectuels de droite du premier XXe siècle. Les Conséquences politiques de la paix (1919) et Napoléon (1931) demeurent des classiques incontournables et des modèles de jugement. Ses adversaires eux-mêmes, opposants de l'Action française, ont rendu hommage à son talent littéraire et à l'acuité de son esprit. Préface d'Antoine Prost.

empty