Grand-peur et misère du IIIème Reich

Grand-peur et misère du IIIème Reich

Traduction PIERRE VESPERINI  - Langue d'origine : ALLEMAND

À propos

Sous le nazisme, la peur et la misère affectaient toutes les couches de la société allemande, l'intelligentsia, la bourgeoisie, la classe ouvrière. Il y a certes le courage de la poignée de militants qui, au mépris de tous les dangers, publient une littérature illégale. Mais il y a aussi la capitulation, face à la terreur, d'une trop grande part de l'intelligentsia. C'est ce qu'a voulu montrer Brecht, d'abord à ses compatriotes exilés, autour des années 1938, en écrivant la trentaine de courtes scènes, inspirées de la réalité même, de Grand-peur et misère du IIIe Reich.
La pièce naît en 1934 de la volonté de Brecht et de Margarete Steffin, de rassembler un matériau composé de coupures de presse et de témoignages sur la vie quotidienne en Allemagne sous la dictature hitlérienne. Le titre fait allusion au roman Splendeurs et misères des courtisanes de Balzac, et inscrit donc la pièce dans une lignée de peintures naturalistes de la société allemande de l'avant-guerre, brossant un large tableau allant du monde ouvrier à la magistrature en passant par la petite bourgeoisie.
La création de huit scènes aura lieu en mai 1938 à Paris devant un public essentiellement composé d'émigrés. Certaines scènes seront également publiées dans des revues d'émigrés visant à alerter l'opinion publique sur la réalité de la dictature en Allemagne et signalant le danger d'une guerre imminente. On y voit tour à tour la bourgeoisie, le corps médical, la justice, les enfants, les prisonniers, etc. évoluer face au régime.
Ce n'est cependant qu'après la Seconde Guerre mondiale que la pièce rencontre son succès, car elle montre, comme le disait Brecht lui-même, " la précarité évidente du IIIe Reich, dans toutes ses ramifications, contenue uniquement par la force ".
Aujourd'hui encore, Grand-peur et misère du IIIe Reich résonne comme un avertissement contre toute forme de système absolu et reste l'un des textes clés du vingtième siècle et au-delà. C'est un manifeste qui invite à lutter contre toute forme politique basée sur la discrimination et sur la crainte.



Rayons : Littérature générale > Théâtre

  • EAN

    9782851818447

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Longueur

    18.7 cm

  • Largeur

    11.6 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    198 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Bertolt Brecht

Né le 10 février 1898 à Augsbourg. Dès 1917, il étudie la médecine et la littérature, commence à écrire ses premières pièces mais est mobilisé comme infirmier en 1918. En 1924, il s'installe à Berlin où il est dramaturge au Deutsches Theater de Max Reinhardt et rencontre l'actrice Hélène Weigel. En 1928, il découvre l'½uvre de Marx et se met à l'élaboration de la théorie du théâtre épique. Après la prise du pouvoir par Hitler, Bertolt Brecht décide de s'exiler, et parcourt l'Europe. Entre 1940 et 1945, il s'installe à Santa Monica près de Hollywood, aux États-Unis où il réalise des travaux cinématographiques avec Fritz Lang. En 1948, il rentre à Berlin-Est et fonde avec Hélène Weigel le Berliner Ensemble. Bertolt Brecht meurt le 14 août 1956 à Berlin.

empty