Traité de la vie élégante (ILLUSTRATIONS TIREES DES COSTUMES PARISIENS)

À propos

Forment la première partie d'un ensemble (Pathologie de la vie sociale) classé dans les "Etudes analytiques" de la Comédie humaine. D'après Rose Fortassier. Balzac n'avait pas attendu la commande d'Emile de Girardin pour s'intéresser à la mode. Il avait déjà rédigé un Code de la toilette à l'époque où il signait encore Horace Raisson, sans que cet engouement pour la vie élégante ait un quelconque rapport avec la littérature alimentaire de ses oeuvres de jeunesse.
Le traité de la vie élégante en définitive n'est pas seulement affaire de mode, c'est aussi une analyse et une critique du monde. L'analyse reste néanmoins mondaine puisque Balzac est aussi amateur de paraître et il s'attarde sur les changements d'étiquette ou la brusque absence d'étiquette survenue à cette date. A la fois suite de réflexions, de maximes, voire de dictas, l'ensemble du traité exprime la profondeur des recherches de l'auteur sur un sujet en apparence superficiel et qui pourtant a de grandes répercussions sur la vie en société.
Le texte est accompagné d'illustrations tirées du Costume parisien.



Rayons : Arts et spectacles > Arts appliqués / Arts décoratifs > Mode / Parfums / Cosmétiques

  • EAN

    9782859175276

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Longueur

    32 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    1 479 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Beaux-livres

Infos supplémentaires : Broché  

Honoré de Balzac

1799-1850
Né à Tours, dans un milieu bourgeois, Balzac est pensionnaire chez les Oratoriens de Vendôme, puis dans deux établissement parisiens. En 1819, il abandonne le droit pour se consacrer à la littérature et comme à écrire sous des pseudonymes. En 1825, ses insuccès l'amènent à se lancer dans les affaires (imprimerie, fonderie de caractères). Malgré l'aide de Mme de Berny, de quinze ans son aînée avec qui il entretient une liaison qui lui fait une place dans le monde, il connaît de graves difficultés financières. Ses premiers succès auprès du grand public sont, en 31, La Peau de chagrin et trois ans plus tard, le Père Goriot. C'est en 1842 qu'il adopte pour son oeuvre le titre de Comédie Humaine.Il vient d'épouser Mme Hanska, riche veuve polonaise, avec qui il entretient depuis plusieurs années une liaison amoureuse, losrqu'il meurt à l'âge de cinquante ans.
Balzac pensait que chaque individu dispose d'une réserve limitée d'énergie: en vivant intensément, l'homme brûle sa vie. Son destin a illustré de façon dramatique le symbole de la Peau de chagrin.

empty