À propos

« Ça va. On pourrait s'arrêter là. Tout y est. Ou bien continuer. Jusqu'à la fin. C'est quoi la fin? Ça ne nous regarde pas, au fond. Ça nous échappe. Jusqu'à aujourd'hui, j'ai continué. Ça ne veut pas dire que j'ai fini.
Que je suis fini. On verra bien. On ne verra rien. Je ne verrai rien. Ça va. Qu'est-ce que ça cache ? Ce mensonge, rituel de silence sous le bavardage. Ça va !, qui est le titre d'un beau poème de Vladimir Maïakovski, exaltation de l'avenir, de la révolution. Loin de la politesse convenue dans l'expression, camouflant l'indifférence à autrui sous un rituel creux. Qu'est-ce qui m'a pris de faire ce livre ? Pensé à Flaubert, auquel je voue une admiration principale, dont pour une ligne «écrire un livre sur rien...» Moi, c'est un livre du ça va, qui est une forme de rien. »



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791026710400

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    112 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Arthur Bernard

Arthur Bernard vit à Grenoble où il a enseigné l'histoire à l'Institut d'Etudes politiques. Outre des essais d'histoire et des livres consacrés à Paris, il a publié plusieurs romans comme La Chute des graves (Minuit), La Petite Vitesse (Cent Pages), L'Oubli de la natation, La Guerre avec ma mère et dernièrement Le Désespoir du peintre (Champ Vallon).

empty