Don Quichotte à Versailles : l'imaginaire médiéval du Grand Siècle

À propos

On n'a pas attendu Tolkien ou les romantiques pour inventer un Moyen Âge de fantaisie. À la cour de Louis XIV, les nobles jouent aux chevaliers et combattent des géants. Dans les romans, à l'opéra, dans les contes, on croise Clovis et Charlemagne, des fées et des troubadours. Le passé médiéval est un enjeu de pouvoir : il prouve l'ancienneté d'une famille, légitime les prétentions d'une couronne. C'est aussi un objet de plaisirs : plaisirs coupables de lecteurs (et surtout de lectrices) décrits comme de nouveaux Don Quichotte, fêtes royales, divertissements de l'opéra... En imaginant son passé médiéval, le XVIIème siècle définit les plaisirs acceptables et ceux qui ne le sont pas, débat des pouvoirs de la fiction et instaure une coupure durable entre l'esthétique et le politique.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Moyen Age (de 476 à 1492)

  • EAN

    9791026710608

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15.5 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    352 g

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Marine Roussillon

Marine Roussillon est maîtresse de
conférences en littérature française à l'Université
d'Artois. Ancienne élève de l'École Normale Supérieure,
elle a été Junior Research Fellow à l'Université d'Oxford
et professeure de français au lycée. Ses recherches
portent sur les usages politiques des lettres et des arts,
en particulier à la cour de Louis XIV.

empty